Actualités Société Côte d’Ivoire : Sécurité routière/ L’OSER et l’UPLCI accordent leurs violons...

Côte d’Ivoire : Sécurité routière/ L’OSER et l’UPLCI accordent leurs violons


Posté par Nando Dapa le 49
Image du site www.unite.ci

Dans un programme de professionnalisation du secteur du transport urbain,  l’Office de la Sécurité Routière (OSER), a entrepris le renforcement de capacité d’environ deux cents (200) chauffeurs de taxis-compteurs. Après la formation d’une centaine, il y a quelques semaines, trente et deux (32) sont aujourd’hui à l’école de la maitrise du code pour une bonne manœuvre du volant dans la capitale économique du pays.

Appréciant, l’engagement de l’UPL-CI à aider son institution à atteindre les missions qui lui sont assignées, le Directeur Général de l’OSER, Dr Echui Aka Désiré a accordé ce mardi 10 octobre 2017 une audience à cette organisation professionnelle de la presse  à l’effet de partager les visions qui puissent aider les deux entités dans leurs actions. Et c’est au terme de cet échange que les 32 apprenants en situation ont reçu la visite surprise de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) qui a décidé d’accompagner l’OSER dans ses différentes campagnes de sensibilisation.

« Nous avons en commun, le partage de la communication. Dans notre domaine qui est la sécurité routière, tout commence par la communication et se termine par la communication. Quand vous devez faire quelque chose, il faut l’annoncer et une fois fini, il faut dire que c’est fini », a expliqué le Directeur Général la tâche qui est la sienne non sans souligner que sa tutelle, le ministère des transports ayant mis un point d’honneur sur la prévention en matière de sécurité, l’institution se doit donc de tout mettre en œuvre pour que le massage de la sensibilisation atteigne la cible. « J’ai voulu vous rencontre afin de m’imprégner du sens de votre démarche », a-t-il ajouté sous le regard bien veillant de son assistante Mlle Sonia SAM qui avait auparavant reçu le bureau de l’UPL-CI à la demande de son patron.

Aussi, conscient que la méthode classique qui consiste à lancer un simplement message sur des antennes améliorée, Dr Echui Aka estime qu’il faut aujourd’hui des supports qui touchent et qui permettent de prendre conscience à la cible visée. Dès lors, la contribution de la presse numérique apparait, selon lui, comme d’un apport important dans les campagnes de sensibilisation à la prudence sur les routes.

« Vous pouvez compter sur nous. Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans cette difficile mission qui vous a été assignée », a rassuré le président de l’UPL-CI  M.NANDO Dapa qui avait à ses côtés son vice-président Gervais Djidji, son Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, le trésorier Benoît Kadjo, Opportune Bath en charge des relations publiques et Adama Bakayoko, secrétaire adjoint chargé des projets.

UPL-CI