Le président du Syndicat National du Minier artisanal et semi industriel de Côte d’Ivoire (SYNMASCI) en présence de son secrétaire général Vital Touré,

unite.ci Dabakala, le 10 août 2020 : Le président du    Syndicat National du Minier artisanal et semi industriel de Côte d’Ivoire (SYNMASCI) en présence de son secrétaire général Vital Touré, du secrétaire adjoint Kouassi Koffi Benoît  et du DAF Fofana Sylvestre  a tenu ce lundi 10 Août  2020  à Dabakala au siège de la COOPEDA une conférence de presse pour expliquer clairement le métier d’orpaillage et adresser leurs différentes  aspirations et attentes au premier ministre, chef du gouvernement ivoirien.

Le président du Syndicat National du Minier artisanal et semi industriel de Côte d’Ivoire (SYNMASCI) en présence de son secrétaire général Vital Touré,


Dès l’entame de son discours, le président du syndicat a exprimé ses félicitations â son excellence Hamed Bakayoko pour sa nomination au poste de chef de gouvernement. Il a reconnu les qualités et les valeurs que l’homme d’État ivoirien incarne :<< Vous êtes un homme du peuple, quelqu’un qui sait unir à ses côtés, tous sans distinction de bord politique, ethnique ou religieuse sans oublier votre détermination ardue pour le travail bien fait>>. Il a également  remercié leur  ministre de tutelle. Abordant le contenu de son discours, ce pourquoi cette cérémonie a été organisée,  le président du Syndicat a exprimé vivement que le syndicat aspire à la liberté  totale de l’orpaillage en Côte d’Ivoire  <<Car l’orpaillage n’a pas le mauvais visage qu’ on lui affiche. pour cela l’ensemble des miniers ivoiriens attendent beaucoup de vous pour l’assainissement de ce secteur pourvoyeur d’emplois. Nous voulons que l’État de Côte d’Ivoire facilite l’accès des documents afférents >>.

Le premier responsable a touché avec plus de tendresse le vollet social . Dans ce chapitre, il a énuméré  de facon précise les actions que le syndicat qui représente l’ensemble des coopératives a déjà posées  << Nous avons contruit des écoles, des centres de santé ,et des mosquées>>.
Monsieur Ye Moussa  au terme de ses propos a sollicité au premier une rencontre afin de mieux échanger sur les objectifs du  Syndicat et du métier d’orpaillage qui aujourd’hui contribue  considérablement à la réduction du chômage en Côte d’Ivoire. 

 

 

Laisser un commentaire