unite.ci, Abidjan le 10 décembre 2020 : Une banale affaire de sentiments entre deux amoureux (Ndlr : Natalie Bahi et Kanaté Mabé )  continue de faire des victimes. Après le décès accidentel de la copine, c’est le copain qui a pris la fuite à la recherche d’un refuge pour échapper lui aussi  à la mort.

Côte d’Ivoire : Accusé de meurtre par les parents de sa copine / Un ivoirien en exil en France

De quoi s’agit-il ? Selon le récit tel que relaté par le fugitif , Kanaté Mabé et un témoin très proche de la victime, tout est parti d’une simple affaire entre deux amoureux qui pouvait se terminer soit par une séparation sans accroc ou par une union conjugale des plus heureuses. Mais que nenni.

« Nous étions tous deux copain et copine. Nous nous aimions très bien. Nous rêvions même de nous marier mais malheureusement ce rêve que nous deux caressions n’était pas du tout du goût des parents de ma copine  qui voyaient plutôt en cette union un sacrilège qu’ils ne pouvaient en aucun cas tolérer. Pour la simple raison selon eux que moi, je suis musulman et elle chrétienne. Or ma copine et moi n’y voyions aucun inconvénient. Car, nous estimons que l’amour n’a ni frontière ni religion. A partir de ces deux positions tranchées va naître un conflit entre  ceux que je souhaitais être mes beaux-parents et moi. Parmi les parents de ma copine se trouve un policier qui est son oncle. Lui aussi ne veux pas entendre de son oreille cette union inter-religieuse. Malgré les oppositions, ma copine et moi continuons de nous voir en cachette. Malheureusement pour nous, il va apparaître de cette union sécrète une grossesse. C’est en ce moment que la guerre va se déclarer. Des menaces verbales, les parents de ma copine en sont arrivés aux attaques physiques et violentes contre ma personne. Ils me faisaient la peau à chaque occasion au point que un jour ils m’ont battu jusqu’à me laisser à demi-mort. Dans cette situation intenable, ma copine m’a dit un jour qu’elle effectuait un voyage. Sur la route, un accident s’est produit et elle y a retrouvé la mort. Ses parents ont estimé que c’est moi qui suis à la base du décès de leur fille. Ils ont décidé de se venger de moi. Cela m’a été rapporté par un ami qui m’a conseillé d’aller très loin et de ne plus jamais me faire voir sinon ils pourrons m’éliminer. C’est ainsi que j’ai quitté le pays  pour me retrouver en France en passant par le Burkina Faso, le Niger, la Lybie  et l’Italie. C’était le moyen pour moi pour sauver ma vie » nous confié Kanaté dans une voix tremblante et envahie par l’émotion.

L’un de ses plus proches amis que nous avons pu joindre et qui a requis l’anonymat a confirmé les dires du désormais exilé. Et non sans exprimer ses regrets au sujet du comportement des parents de la défunte copine ayant contraint son ami en exil forcé. Nos tentatives pour avoir la version des parents de feu Natalie  sont restées vaines. Car nous nous sommes retrouvés entre la loi du silence et le manque d’interlocuteur. Et pourtant, l’affaire continue de faire des émules en Côte d’Ivoire car Kanaté Mabé est toujours recherché par ses bourreaux.

Paul Arnaud

Infos : Paul Aymard NIAMIEN

Laisser un commentaire