Côte d’Ivoire : Activités économiques et commerciales/ Yamoussoukro bientôt doté d’un marché moderne de 16 milliards FCFA

0
7
-Publicité-

Unite.ci : 16 milliards FCFA. C’est la somme qu’engloutira la construction d’un marché moderne, le premier du genre au quartier Morofê-Est de la ville de Yamoussoukro. La première pierre de cet édifice commercial dénommé “Marché Tanoh Kouassi” du nom du chef de village de Morofé a été posée le samedi 23 juillet dernier par M. Koné Gahoussou, PDG de l’entreprise G-BAT (Groupe des Bâtiments de Travaux Publics en Côte d’Ivoire), maître d’ouvrage de ce centre commercial. Ce joyau architectural qui sera réalisé sur 1 hectare est un  projet majeur pour la vitalité économique de la ville de Yamoussoukro. 

La première pierre de cet édifice commercial dénommé “Marché Tanoh Kouassi” du nom du chef de village de Morofé a été posée le samedi 23 juillet dernier par M. Koné Gahoussou, PDG de l’entreprise G-BAT

Un projet réalisé pour des raisons majeures

Selon le PDG ce marché est classé de type moderne à l’image de SOCOCE, CAP-Sud et “Cosmos” dans la commune de Yopougon” qui n’existent pas ici à Yamoussoukro. Et de justifier les  raisons qui militent en faveur de cette initiative. “Il y a ici à Morofé plusieurs bâtiments administratifs. Il était aussi important, puisqu’ici à Yamoussoukro il y a eu plusieurs incendies de marché, la population manque de marché. Il était capitale pour nous de venir construire un marché ici. C’est un devoir de le faire. Ce marché est le marché moderne” a dit le PDG. Tout en se félicitant de la concrétisation de ce projet de construction de ce marché M. Clément Adiko, DG de la société a exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont apporté leur contribution afin que ce projet prenne forme. Cette initiative, selon le DG, répond à plusieurs raisons majeures. “Cette infrastructure digne de ce nom va participer de manière active à la promotion des produits locaux, la modernisation du marché de Morofé-est et à l’autonomisation des foyers. Le quartier de Morofé pourra ainsi se distinguer quant à l’approvisionnement de proximité de sa population, des quartiers environnants et même des villes et régions voisines” a-t-il expliqué. Et de préciser que “Ce marché verra le jour dans 24 mois pour la grande satisfaction de tous, en dépit de quelques difficultés rencontrées dans la réalisation du projet.”  Nanan Tanoh Kouassi Georges, chef du village de Morofé n’a pas caché sa joie face à la réalisation future de ce marché. Vu, selon lui, que “c’est le schéma qui manque au développement de Morofé.” Le chef qui a précisé que “le secteur commercial commercialise le secteur industriel et le secteur agricole, deux secteurs productifs de l’économie, le Docteur en Développement et Commerce International et enseignant chercheur à la faculté de Science Économique et de gestion à l’Université d’Abidjan a, pour ce faire, laissé entendre que “Ce marché va compléter tout ce qui concourent au développement d’un village, d’une ville, d’une commune, d’une région.” Mme Amani Suzanne, présidente des femmes de Morofé qui n’a pas caché sa joie a émis le vœu de voir ce marché sortir de terre dans un bref délai. “On ne verra plus les femmes en train de vendre partout au bord de la route. Toute chose qui n’est pas hygiénique. Nous attendons ce marché sortir de terre” a-t-elle souhaité. Idem pour Mme Koffi Akissi Edith, porte-parole des femmes qui a salué cette initiative de haute portée sociale a dit merci, aux responsables de la société et à Nanan Tanoh Kouassi Georges pour son implication dans la mise en forme de ce projet.

.

Noël Angan

-Publicité-

Laisser un commentaire