Côte d’Ivoire: Cohésion sociale et lutte contre les conflits intercommunautaires/ La PASCPD présente les résultats du sondage de la Vallée du Bandama

- Advertisement -




unite.ci: C’est lors d’une rencontre qui a regroupé les autorités de la ville que le coordonnateur de la plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie ( PSCPD) Doumbia Soumaïla a fait le point du sondage de Geopoll de Mai 2020.

Cette rencontre d’échange et d’information a eu lieu le vendredi 12 Mars 2021 dans la salle de conférence du bâtiment de la sococe de Bouaké.
A travers un exposé, Doumbia Soumaïla a présenté les actions entreprises par la structure ( pscpd) au cours de l’année 2020. Ainsi, il a déclaré :<< Pendant l’année 2020, nous avons résolu plusieurs conflits de différentes natures dans plusieurs localités dans la région du Gbêkè( Bouaké, Sakassou et Béoumi) et cela a permis d’éviter des querelles pouvant se solder en perte de vie humaines. Nous avons instauré et fait signer le code de bonne conduite aux dirigeants politiques afin que nous ayons des élections transparente et apaisées.>>.
Le sondage de Mai 2020 a été réalisé sous plusieurs thématiques dont les plus important étaient au nombre de quatre à savoir: la réconciliation nationale, la sécurité, la participation politique des femmes et des jeunes et l’esprit civique des populations. A t’il martelé.
Cette présentation du sondage  a été effectué par Yeo Adama, membre de la pscpd. Dans son argumentaire, il a ajouté :<< Le sondage a été réalisé par la société americaine Geopoll et avait pour objectif de déterminer la perception des populations sur les quatre ( 4) thématiques importantes du sondage. Cette restitution vise à faire une comparaison entre les résultats du sondage et la réalité sur le terrain. Le sondage a porté sur quinze ( 15) localités. Ce sondage fait parti du projet dénommé
“Le programme transition et inclusion politique” et est piloté par l’Usaid et le Ndi. Cependant, la réponse quant à le participation politique des femmes et des jeunes, beaucoup reste à faire le taux de réponse révèle que les Jeunes et les femmes préfèrent être mobilisateur que leaders de parti politique.>>
Cette rencontre s’est achevée par un échange d’expérience et d’information entre les participant.
Stéphane Kouakou
Correspondant régional




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments