jeudi, août 5, 2021
PLUS

    Côte d’Ivoire : Lutte contre les discours de haine sur les réseaux sociaux/ La PSCPD fait le bilan des activités menées.

    - Advertisement -




    Unite.ci : La Plate-forme de la Société Civile pour la Paix et la Démocratie ( PSCPD) a animé une conférence de presse le mardi 15 juin 2021 dans leurs locaux, sur le thème” présentation du travail mené lors de la campagne de lutte contre les discours de haine”.

     

    Une coalition composée d’organisations de la société civile, d’observateurs et analyses sur l’évolution des discours de haine en ligne en côte d’Ivoire existe depuis Septembre 2020. Tout en situant l’enjeu de cette campagne de lutte, Patricia Amanin a relever :<< Une étude menée par la coalition a permis de récolter 4454 discours de haine en seulement 09 mois sur un échantillon de 148 groupes, profils et page Facebook. Des résultats assez inquiétant avec le plus souvent des conséquences graves.>>

    Cependant, les chiffres des discours de haine ne cessent de croître, de 468 discours de haine collectés en avril 2021 nous sommes passé à 512 au mois de mai 2021, soit une hausse de 9,40%. Durant cette période, les typologies les plus répandues sont les propos xénophobes et injures à caractère identitaire, les menaces, les justifications et apologies de la haine. Pour combattre ce phénomène qui paralyse la société tant au plan virtuel que réel, une campagne de lutte acharnée contre les discours de haine a été initiée par Internews Medialab en collaboration avec des organisations de la société civile aux quatre ( 04 ) coins de la Côte d’Ivoire notamment la plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie ( PSCPD) a été entreprise pour freiner sa progression. À cet effet, le déroulement de la campagne vise fondamentalement à la la captation de vidéos, témoignages  sur la page Facebook officielle de la PSCPD. Ainsi a déclaré Patricia Amanin, conférencière et chargée de communication de la PSCPD.

    Elle a par ailleurs exhorté les internautes à la culture de la paix. << L’enjeu d’une telle initiative est de prôner des discours de paix dans notre entourage, affin d’affronter ensemble les discours de haine en permanence. Apprendre à faire la différence entre les discours de haine et les jeux d’alliances interethniques. Encourager et favoriser le dialogue entre les communautés, les différentes cultures, les croyances et les religions ainsi que la compréhension mutuelle.>> A t’elle dit.

     

    Pour une lutte efficace, elle a sollicité l’aide des médias afin d’accompagner l’ONG dans ses actions. Elle invite les journalistes aux respect de l’éthique et de la déontologie dans les productions.

    “Il faut éviter la propagation de propos haineux dans les productions, bannir des écrits et production des injures, la diffamation, la déformation des faits, et l’incitation à la haine. Orienter les discours médiatiques vers la promotion des différentes cultures, croyances et traditions, et renforcer l’éthique journalistique vues leurs rôles dans la formation de l’opinion publique “. A t’elle ajouté

     

    Stéphane Kouakou

     




    DERNIERES NOUVELLES

    Related news

    - Advertisement -
    0 0 votes
    Évaluation de l'article

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Inline Feedbacks
    View all comments