jeudi, août 5, 2021
PLUS

    Côte d’Ivoire : Conseil café cacao/ Une association de producteurs dénonce la gouvernance du Conseil Café cacao

    - Advertisement -




    Unite.Ci : Le hall d’un hôtel de Toumodi a servi de cadre à une rencontre entre le président du Mouvement des Producteurs Agricoles de Côte d’Ivoire Alou Kouakou Dominique et les hommes de médias le mercredi 23 juin.

    A cette rencontre, le président Alou Kouakou Dominique a parlé en long et en large du Conseil café cacao et a estimé que le Conseil café cacao ne fait pas l’affaire des planteurs. Voici quelques extraits de son exposé qui consacrent l’essentiel de son message: ” …Nous sommes la première puissance commerciale de ce pays, la communauté agricole, mais avant et après tout, on reste anonyme sur l’échiquier national car on a du mal à se faire entendre et à parler d’une seule voix dans les grandes conférences en face des institutions agricoles, notamment devant le Conseil café cacao. On se demande très bien quelle est l’issue de sortie face aux nombreux défis tant sociaux, environnementaux, culturels, économiques, que politiques. Nous sommes une entité ouverte sur le monde, il faut que dans les années à venir, on propose des réponses inédites à la mondialisation et mettre en place de nouveaux mécanismes de gouvernance. Voyez vous, nous affirmons que le Conseil café cacao ne fait pas de bien aux planteurs. Nous souhaitons la construction d’un avenir plus juste, plus solidaire au service de l’intérêt général. Cela peut renforcer les liens sociaux, humanisera l’économie et réveillera la démocratie, faire disparaître l’inégalité des personnes vivant au village et en ville, jouissant des mêmes droits et dans ces conditions, il est nécessaire et urgent de modifier les méthodes de gouvernance du Conseil café cacao et de procéder à des réformes en profondeur du système institutionnel actuel. L’un des principaux problèmes réside dans l’approche du monde agricole, le désengagement du Conseil dans le secteur de la production, de la recherche de la technologie au service des exploitants agricoles un transport propre et performant qu’il faut désormais, maîtriser la mondialisation, un réseau transafrique des avions cargo, le problème de navigation par satellite, achever le marché intérieur capable d’asseoir une puissance économique ivoirienne etc…Voici des choses qu’on reproche au Conseil café cacao. Ce sont les institutions agricoles qui prennent les décisions à notre place. Voici le vrai problème du paysan, car c’est le contraire qui devrait se passer. Comment organiser l’agriculture en Côte d’Ivoire? Toutes les associations syndicales au niveau du monde agricole, nous sommes en train de nous rassembler, nous serons l’embryon, nous allons créer la communauté des exploitants agricoles de Côte d’Ivoire pour aller de l’avant. Le cacao sera traité du séchage à l’emballage en passant par le triage jusqu’à l’exportation par avion cargo. Là nous parlerons d’une agriculture moderne. On livrera des produits avec fraîcheur et saveur avec l’avènement des avions cargo transafrique. Nous allons libérer le monde agricole afin que l’agriculture fasse le salaire de nos enfants.”

     




    DERNIERES NOUVELLES

    Related news

    - Advertisement -
    0 0 votes
    Évaluation de l'article

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Inline Feedbacks
    View all comments