Côte d’Ivoire : Depuis son exil / Noel Akossi Bendjo appelle à la mobilisation autour du Président Henri Konan Bédié

- Advertisement -




unite.ci: Dans une interview accordée à un quotidien ivoirien, M. Noel Akossi Bendjo, Secrétaire Exécutif en charge de la mobilisation et de l’organisation du PDCI-RDA a abordé la situation sociopolitique dans son  pays Sans langue de bois et sans détour.

Commentaire et morceaux –choisis d’un entretien à l’issu duquel l’homme  a lancé un important appel à la mobilisation autour du Président Henri Konan Bédié.

Noel Akossi Bendjo appelle à la mobilisation autour du Président Henri Konan Bédié

L’ex maire du Plateau a adopté une posture courageuse et importante au moment où son pays traverse une grave crise pré-et-postélectorale. Au sortir d’une table ronde sur la démocratie en Afrique, les choses sont très claires pour  Akossi Bendjo : le processus de démocratisation dans lequel les africains se sont engagés reste irréversible, même s’il y a de nombreuses poches de résistance encore, avec des dictateurs qui sévissent toujours sur le continent. Au rang des pays qui sont épinglés pour le recul démocratique, son  pays la Côte d’Ivoire figure malheureusement en bonne place. Pour lui « Tous les clignotants sont passés au rouge notamment en matière de respect des droits de l’homme, de liberté d’expression, de respect de la constitution, loi fondamentale. Ce recul en matière de démocratie n’est pas digne d’un pays comme la Côte d’Ivoire compte tenu de son rôle et son poids dans la sous-région et en Afrique. Le retour de la côte d’Ivoire dans les pratiques démocratiques est fortement attendu de tous les observateurs de la scène politique en Afrique. » Pour Bendjo, dans une volonté manifeste de confiscation du pouvoir, le RHDP a franchi le Rubicon par le viol de la constitution et le la désobéissance civile n’est alors  que la réponse du peuple déterminé à ne pas l’accepter.

Côte d’Ivoire : Depuis son exil / Noel Akossi Bendjo appelle à la mobilisation autour du Président Henri Konan Bédié

C’est le rôle d’un responsable politique de tirer la sonnette d’alarme, de dénoncer et d’interpeller courageusement quand tous les ingrédients d’une déflagration sont réunis, c’est ce que Noel Bendjo a fait en appelant «  les Ivoiriens à résister sans peur, ni faiblesse devant les nombreuses violations de droits de l’homme et les velléités de tronquer l’esprit et la lettre de la constitution. » Il ne faut pas oublier non plus qu’il avait déjà demandé un dialogue inclusif avant les élections du 31 octobre pour éviter le chaos.

Un autre point abordé est la dénonciation de l’instrumentalisation de la justice de son pays . Il faut libérer sans condition les opposants interpelés pendant la récente crise électorale ; il s’agit du Professeur Maurice Kacou GUIKAHUE , du Premier ministre AFFI N’GUESSAN et de  tous les autres cadres de l’opposition et de la société civile détenus jusqu’à ce jour . Il faudra même aller plus loin en libérant les prisonniers politiques détenus depuis de nombreuses années et en permettant le retour des exilés avec à leur tête le Président Laurent Gbagbo , le Ministre Charles Blé Goudé et le Président Soro Guillaume. « c’est maintenant le temps du pardon, de la paix et du retour de tous les filles et fils du pays qui se trouvent à l’extérieur…» ajoute-t-il. La place d’un homme politique se trouve dans l’arène politique et non en prison ou en exil.

Interrogé sur le rôle politique du président Bédié par rapport à son âge avancé au moment où son parti semble affaibli, Akossi Bendjo donne une réponse sans ambages : « Le président BEDIE est un sage et un visionnaire et nous lui faisons confiance. D’ailleurs, dans ce genre de situation, son âge devient un atout pour rassembler l’ensemble des forces vives du parti et de l’opposition toute entière. Je lance donc un appel à la mobilisation des militants du PDCI-RDA autour du président BEDIE, toutes générations confondues, sans calculs, pour que nous atteignions nos objectifs et des résultats concrets. »

Pour le SE en charge de la mobilisation du PDCI il faut rester prêt, mobilisé et à l’écoute de la direction du parti pour accompagner le Président Bédié dans la recherche de solution à la crise que le pays traverse.

 

Hubert Konan Koffi ( chroniqueur et analyste politique)




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments