unite.ci, Abidjan le 9 février 2020 : Le Consensus des Démocrates Africains ( CDA), va tenir son premier congrès ordinaire électif du 14 au 15 février 2020, à leur siège de Port-Bouet Gonzaqueville. L’annonce a été faite par le président par interim de ce jeune parti ,qui n’ existe que depuis deux ans.

En effet selon Florent Tano Tano, président du CDA, ce tout premier congrès , va leur permettre de mettre en place , une direction du parti les structures spécialisées ,qui s’attèleront  à les faire participer aux débats politiques du moment, en l’organisant.

Il faut dire que le congrès devrait avoir lieu l’année dernière, mais pour des raisons indépendantes de leur volonté, c’est un an après que les dates ont été choisies. L’une des raisons de ce report est le décès du président statuteur et fondateur du CDA, feu Maurisson Guéissaon, à en croire , celui qui était son 1er vice président. Lequel selon les textes de leur formation politique, le succède automatiquement aujourd’hui. Et c’est lui qui a la lourde charge d’organiser ce congrès de ce mois de février.

Faut-il le signifier, le CDA est un parti politique centriste et membre de la Ligue des Mouvements pour le Progrès ( LMP). Coalition, de 7 partis d’opposition, qui siège à la Commission Électorale Indépendante ( CEI).En plus donc du CDA, de Cap UDD, de Gervais Coulibaly, MNC de Kabran Appia, le PPSD, l’USP, l’UPRCI, ainsi que l’ACI composent cette coalition.

A la question de savoir si le CDA aura un candidat à la future présidentielle de 2020, le président Tano, s’est remis au congrès de février 2020, et à leur future entrée politique avant la fin du 1er semestre de cette année. Autrement : ” étant donné que nous sommes un parti de consensus , aucune décision ne se prend sans une concertation préalable ” a ajouté, le président du jeune parti, symbolisé par deux panthères qui tiennent la Côte d’Ivoire debout.

Aux dires du président Tano, les militants viendront de toutes les régions du pays , afin de prendre part aux travaux du congrès. Notamment, le Cavally, le Tonkpi, le San-Pedro, la Nawa, le Iffou, le N’Zi  etc . Sans compter les militants d’Abidjan et ceux de Port-Bouet en particulier.

Faut-il aussi souligner que le thème du congrès est : ” Le consensus et la démocratie ” . Une manière pour le parti de feu le président Maurisson Guéissaon, d’apporter sa pierre à l’édifice d’une Côte d’Ivoire démocratique et réconciliée. Mais surtout, de contribuer à apporter son grain de sel pour faire de 2020, une année électorale apaisée.

Axel Gonkanou, correspondant

Sur la photo le président par intérim du CDA

Laisser un commentaire