unite.ci, Abidjan le 29 décembre 2020 : Initié par le Président de la République Alassane Ouattara et exécuté par le premier ministre Hamed Bakayoko, le dialogue politique réunissant le parti au pouvoir (RHDP) , les partis de l’opposition et la société civile  s’est soldé par un accord consigné dans un procès-verbal lu par le Ministre de l’intérieur et de la sécurité , le Général Vagondo Diomandé ce mardi 29 décembre 2020.

Côte d’Ivoire : Phase 3 du Dialogue politique/ Une rencontre entre Ouattara, Bédié et Gbagbo annoncée

La rencontre entre le pouvoir et les autres partis s’est tenue du lundi 21 au mardi 29 décembre 2020 à l’auditorium de la primature sous la conduite du premier Ministre. A en croire le chef du gouvernement le communiqué final qui a sanctionné la rencontre est le résultat de plusieurs jours d’intenses travaux qui se sont déroulés dans une ambiance fraternelle et conviviale. Selon le communiqué, deux principaux points ont été débattus au cours des échanges. Il s’agit d’une part de l’environnement politique et d’autre part les élections législatives à venir.

Au sujet de l’environnement politique, les partis prenants se sont accordés sur la décrispation de l’environnement politique par la libération des prisonniers suite aux mots d’ordre de désobéissance civile lancé par l’opposition à la faveur de la présidentielle de 2020 ainsi que ceux de la crise postélectorale de 2010. Toutefois, cette libération ne se fera pas sans un procès pour être conforme à l’état de droit afin d’éviter toute impunité précise le communiqué. S’agissant des élections à venir, il a été question du retour au sein de la Commission électorale indépendante  des membres ayant suspendu leur participation et l’élargissement des sièges de la commission central puis l’élection désormais  des membres des commission locales. Aussi, la participation des acteurs sociopolitiques aux échéances électorales à venir a été actée …

Au chapitre des recommandations, les participants ont demandé une rencontre entre le chef de l’Etat Alassane Ouattara, les Présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Aussi ont-ils souhaité le maintien de ce dialogue après les législatives et l’organisation d’un dialogue national inclusive.

Prenant la parole au terme de la lecture du communiqué final, le premier ministre a félicité l’ensemble des participants pour leur disponibilité, et la discipline tout comme  la courtoisie dont ils ont fait montre tout le  long de cette 3ème phase du dialogue politique. « La méthodologie adoptée a permis de mettre sur la table de discussion toutes les préoccupations. Cela va permettre la décrispation du climat social et l’approfondissement de la démocratie dans notre pays. Il est ressorti de ces échanges, tous les points de préoccupations tels la tenue des législatives en mars 2021 et le maintien d’un dialogue permanant » a –t-il expliqué. Et non sans donner l’assurance que les résultats des travaux seront consignés pour être référés. C’est par des vœux anticipés de nouvel an 2021  que le chef du gouvernement a levé la séance.

Nando Dapa

Laisser un commentaire