Côte d’Ivoire- présidentielle 2020 / Le député et délégué PDCI de Man, prédit la chute du RHDP

0
64
-Publicité-

unite.ci, Man – samedi 18 juillet 2020 : les militants FPI et PDCI se sont retrouvés au quartier lycée de Man, où ils étaient en parfaite communion. C’était à l’occasion de l’investiture de la section FPI de ce quartier. Le parrain de cette cérémonie, l’honorable Tia André, député de Man commune, et délégué communal PDCI,  a mis tout en oeuvre afin que les militants des deux camps, s’accordent sur un même schéma d’action en vue de gagner la  présidentielle 2020.
Il faut dire que les responsables FPI de Man, ainsi que les responsables des structures de ce parti , n’ont pas voulu se faire conter l’événement .Une grande  première dans la cuvette manoise !

Devant les nombreux militants et sympathisants de l’opposition, le parrain de la cérémonie, l’honorable Tia André, a traduit la vision de la plate forme de l’opération. Comment terrasser le parti au pouvoir, le RHDP , dans les urnes durant la présidentielle d’octobre 2020 ? Tel est le leitmotiv, de l’opposition en général, du PDCI et du FPI de Man en particulier.

Dans ses propos, le lieutenant d’Henri Konan Bédié, dans le Tonkpi , a fait savoir que le PDCI ne saura tomber dans le piège du pouvoir sur la question de la réforme de la CEI. La commission électorale ” vraiment pas indépendante”. ” Nous ne voulons pas  de cette structure taillée à la mesure de Ouattara et ses partisans. Il veulent tout faire pour organiser la tricherie. Mais nous avons vue dans leur supercherie. On n’a saisie la cour Africaine de justice qui nous a donné raison. On espère que la CEI sera réformée ” a fait savoir l’ex-maire de Man  Avant de poursuivre : ” Cependant si le RDR , parce qu’ils sont restés seuls, veut prendre cela pour un prétexte de guerre, on tombera pas dans leur jeu. Nous irons coûte que coûte aux élections, quelque soit l’issue des revendications. Ils ne peuvent pas gagner devant tous les autres partis d’opposition réunis contre eux. C’est pas possible. Le 31 octobre, on fera le deuil du RDR” a-t-il conclu , en rassurant sur la future victoire de Bédié et ses alliés.

Un message accueilli, par des ovations nourries, des champs et des percutions. “Adieux, RHDP, adieux RDR, adieux Ouattara” scandaient la foule de militants dans son ensemble.

A suivi, l’investiture de la section FPI du quartier lycée, à la tête, Kesse Maturin, qui a promis œuvrer dans la droite ligne de l’union et l’entente  des militants des deux camps. ” Mais surtout faire en sorte que le FIP, reste un parti de libre opinions et de combat pour la démocratie ” s’est-il engagé. C’était après que l’honorable Tia André, et le fédéral FPI de Man, Gompou Alphonse, l’ait installé dans son fauteuil de secrétaire général de section.

Une activité clôturée par un point de presse, animée par le parrain lui-même, avec pour principal point , l’appel des autres partis d’opposition à rejoindra la plate forme, présidée par le sphinx de Daoukro.

Axel Gonkanou, correspondant

-Publicité-

Laisser un commentaire