unite.ci, Abidjan le 22 novembre 2020 : Le centre pilote de la Commune de Port Bouët a abrité une importante réunion des membres influents de la communauté nigériane de cette commune en passe d’élire son nouveau président. Et c’est la salle de conférence de  radio ATM qui a accueilli cette  rencontre  initiée par le comité ad-hoc mandaté par l’ambassade du Nigéria en Côte d’Ivoire.

Côte d’Ivoire : Prochaine élection du président de la Communauté nigériane de Port-Bouët/ Les chefs Yoruba et Igbo soutiennent la commission ad-hoc mandatée par l’ambassadeCôte d’Ivoire : Prochaine élection du président de la Communauté nigériane de Port-Bouët/ Les chefs Yoruba et Igbo soutiennent la commission ad-hoc mandatée par l’ambassade

Il s’était agi pour le président dudit comité, Jinadu Issa et ses assistants, de réunir les chefs Yoruba et Igbo de la communauté nigériane de Port Bouët afin qu’ils se donnent la main et travaille d’un commun accord à l’élection du prochain le président de la communauté au niveau communal. Les deux chefs Oyedele Sunday (Yoruba) et Jerry Mmaks ont apprécié la démarche du comité ad-hoc et ont assuré travailler avec lui de sorte que l’élection ou la désignation du président de la communauté se tiennent dans les meilleures conditions et de manière vraiment consensuelle. Pour rappel, alors que son dernier mandat est arrivé à terme, le président sortant de la communauté nigériane de Port-Bouët, Aderele Asimiyu, fait pieds et mains pour organiser une élection à l’issue de laquelle il serait réélu. Or,  il se trouve qu’il est  aujourd’hui rejeté par une très large majorité des membres de la communauté pour sa mauvaise gestion, disent-ils, et ses frasques et pratiques décriées ayant souvent contribué à entacher l’image des Nigérians de cette commune, affirment-ils encore. La plupart des ressortissants Nigérians des autres communes du District Autonome d’Abidjan et de l’intérieur du pays ont déjà procédé au renouvellement de leurs instances. Port-Bouët est en reste du fait de l’indélicatesse du président sortant. C’est, ce voyant et après avoir eu écho des plaintes et autres récriminations de ses ressortissants résidant à Port-Bouët que l’ambassade a mandaté un comité ad-hoc afin d’organiser l’élection et de  mettre ainsi fin au désordre créé par l’ex-président.

Chris Mopaya

Laisser un commentaire