unite.ci, Abidjan le 15 novembre 2020 : A l’instar de tous les pays Africains, la Côte d’Ivoire a célébré, à travers l’Office de la Sécurité Routière (OSER), la 9ème journée africaine de la sécurité routière ce dimanche 15 novembre 2020. C’est autour du thème : ‘’ COVID-19, sécurité routière et cohésion sociale ’’ que cette célébration décrétée par l’Union Africaine (UA) s’est déroulée  au ‘’Temple Central la Référence de  l’église des Assemblées de Dieu d’Adjamé’’.

Côte d’Ivoire/ 9ème journée africaine de la sécurité routière : L’OSER sensibilise à travers les fidèles chrétiens sur les accidents de la route

En présence du Pasteur  Principal de l’église des Assemblées de Dieu d’Adjamé, Docteur-Révérend YAI Euverte, Vice-président national de ladite communauté religieuse en Côte d’Ivoire, le message de sensibilisation de l’OSER a été livré par IRIE Bi Bouye Raphaël, Chef de service  campagne de sensibilisation, porte –parole de la délégation et représentant par ailleurs le directeur général de l’OSER, M. Baffah Koné.

S’adressant à l’assemblée et aux guides religieux, IRIE Bi Bouye Raphaël a fait savoir que  le bilan des accidentés en Côte d’Ivoire est alarmant avec 12 862 accidents, pour 1465 décès et 21174 blessés en 2019. Ce qui donne une évolution de 3,26% en comparaison à 2018. La Côte d’Ivoire enregistre ainsi 4 décès par accident chaque jour. Parmi lesquels, plus de la moitié représente les piétons et les conducteurs de 2 et 3 roues.

Quant au continent Africain qui ne dispose que de 2 véhicules sur 100 en circulation dans le monde, compte plus de morts par accident. Les chiffres pour l’Afrique sont de 26,6 décès pour 100 000 habitants, soit près de trois fois plus qu’en Europe.

Les causes de ces accidents sont multiples, notamment, le non respects des feux tricolores, du panneau stop, des règles de priorité, les dépassements dangereux, les pièces défectueuses, la  vitesse excessive, imprudence, stationnement dangereux, etc. Prodiguant des conseils aux piétons, le conférencier a fait savoir qu’on ‘’ne court jamais en traversant la route mais il faut se presser’’, ‘’Ne pas traverser devant un véhicule en stationnement, etc.’’.

Le premier responsable du Temple La Référence, Révérend Docteur  Yaï Euverte, se réjouissant d’un signe de Dieu a exprimé sa joie quant au choix dudit lieu de culte à titre symbolique pour sensibiliser à la bonne conduite sur les routes.

«Le rôle de l’Eglise est de relayer le message du gouvernement et que nous qui sommes hommes de Dieu, nous puissions accompagner l’Etat dans l’effort d’aider la population à éviter de se faire du mal sur la chaussée», a-t-il expliqué dans un échange avec à la presse.

La journée africaine de la sécurité routière, célébrée le 3e dimanche du mois de novembre de chaque année par les États membres, vise la mobilisation de tous les acteurs des secteurs publics et privés autour de la question des accidents de la route par la sensibilisation et l’information du grand public sur les problèmes de sécurité routière.

 

En ce qui concerne la COVID-19, IRIE Bi Raphaël a conseillé le respect des gestes barrières édictés par les autorités avant d’appeler tous les citoyens à la cohésion sociale. Car, selon lui, sans entente, il n’y a pas de paix et le développement est consécutif à ces 2 critères du vivre ensemble, a-t-il précisé.

Notons que cette sensibilisation à l’Eglise des Assemblées de Dieu d’Adjamé a pris fin avec une remise de dons, constitués de dépliants d’informations sur la sécurité routière, de tee-shirts aux dirigeants et aux fidèles de l’église. Selon le programme , le vendredi 20 novembre , il aura des Prières et recueillements à la Grande Mosquée de la Riviera Golf à l’occasion de la prière de 13H dans la commune de Cocody.

Adjoumani Delors / UPLCI

Laisser un commentaire