unite.ci : Le procureur de la république Koné Braman avec l’appui de l’Ong la balle aux prisonniers  financé  par l’ambassade française a rendu visite aux mineurs en conflit avec la loi détenue au centre d’observation de Bouaké ce mercredi 23 Décembre 2020. 

Côte d’Ivoire : A l’approche de la Noël/ Le procureur de la république de Bouaké rend visite aux mineurs du centre d’observation à la prison civile

Considéré comme des enfants en conflit avec la loi, ces enfants âgés entre 14 et 18 ans et sont placé au centre d’observation des mineurs de Bouaké.

 

Le centre d’observation est un lieux de suivie car les enfants sont encadrés afin qu’à leurs sorties, ils puissent entreprendre pour ne plus sombrer dans le mal.

 

Autrefois dénommé la coupe du procureur,  cette dénomination est passé à “les journées du procureur” et est à sa toute première édition.

Cette journée, un moyen de communication entre les mineurs du centre d’observation et le procureur de la république afin de voir le niveau de changement de vie des enfants.

Cette visite est aussi une lucarne pour le procureur république de rappeler à tous le rôle de chaque acteur pour la réinsertion de ces enfants. Le thème de cette journée est intitulé ” La prise en charge des mineurs en conflit avec la loi, l’affaire de tous “. Plusieurs autorités sont venues rehausser l’image de cette journée.

 

C’est une occasion aubaine pour Mme Koissi née Kehi Léa, directrice du centre d’observation des mineurs de présenter le travail abattu au cours de l’année 2020.

Je voudrais à l’entame de mes propos vous exprimer ma profonde gratitude envers le procureur pour ce soutien inestimable. Tu as initié en fin d’année la coupe du procureur, moment au cours du quel tu te met dans la peau d’un père pour partager des moments de qualité avec ces mineurs.

Pour cette première édition,  des formations ont été fait le mardi 22 Décembre à l’endroit du personnel du centre d’observation sur le thème :<< Le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant dans la prise en charge du mineur infracteur, quelles implications pour le personnel éducatif du centre d’observation des mineurs de Bouaké ?>>.

Cependant, une doléance a été émise pour le bon fonctionnement du centre, je me permets donc de demander à monsieur le procureur un véhicule pour effectuer la recherche des parents et les réconciliations quand les relations parents/enfants sont conflictuelles ou rompues. Aujourd’hui nous sommes heureuse vue le progrès observé sur le comportement des enfants. A déclaré madame la directrice du centre d’observation des mineurs.

 

Pour le procureur république Koné Braman,  cette journée qui vise à renouer les liens avec les enfants mineurs est très constructif pour le bien-être psychologique et moral des enfants. C’est ainsi qu’il a déclaré : << l’objectif de cette journée est de faire réaliser à ces enfants que les actions anti-social sont nuisible mais aussi pour éviter qu’ils se sentent abandonnés pendant la Noël. Chaque jour nous nous occupons de ces jeunes mineurs car ceux-ci sont l’avenir de notre pays. Ici il s’agit de donner une formation et de chercher à connaître les causes profondes de leurs actes antérieurs afin de mieux les suivre >>.

Aujourd’hui le centre d’observation des mineurs compte 34 mineurs et grâce aux dynamisme des encadrées, nous enregistrons moins de cas récidive. Des conseils ont été donné aux enfants afin qu’ils puissent changer de vie et en ce sens le procureur a promis de mettre en liberté provisoire les enfants qui auront bien observé le règlement intérieur du centre. Je tient à féliciter madame la directrice et son équipe pour le travail abattu. a t’il ainsi déclaré.

 

Plusieurs parents venus pour soutenir leurs enfants ont couler des larmes de joie car le travail réalisé par le centre est inestimable.

 

Stéphane kouakou correspondant à Bouaké

 

Laisser un commentaire