Côte d’Ivoire : CEREMONIE DE LANCEMENT DE LA 22ème NUIT DE LA COMMUNICATION DOTEE DU PRIX « EBONY 2020 »/ DISCOURS DE MONSIEUR KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL

0
102
-Publicité-

unite.ci, Abidjan le 27 août 2020 : Monsieur le Président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), mon cher ami, cher frère Jean-Claude Coulibaly ;

Mesdames et Messieurs les journalistes et professionnels des médias,

Je voudrais vous saluer et vous remercier, pour l’insigne honneur que vous me faites, en portant votre choix sur ma modeste personne pour présider, ce jour, la cérémonie de lancement des soirées des Ebony. Laquelle cérémonie de distinction est prévue pour le 5 décembre prochain à Yamoussoukro.

Le ministre de l’agriculture et du développement rural Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de la cérémonie de lancement de la 22 ème nuit des Ebony

J’en suis d’autant plus honoré que cette soirée exceptionnelle consacrée à l’Excellence, va permettre de célébrer et de récompenser les meilleurs journalistes de l’année. C’est-à-dire tous ceux et toutes celles qui se sont illustrés à travers leur travail, leur production, conformément bien sûr aux règles et aux exigences de votre passionnante profession qu’est le journalisme.

L’Excellence a toujours été pour moi un leitmotiv, un objectif cardinal, une exigence que je m’impose à moi-même et à tous mes collaborateurs.

Je suis donc heureux que vous en fassiez vôtre, vous journalistes et acteurs des médias et que vous en fassiez la promotion à travers ce prix.

 

Mesdames et Messieurs,

Chers amis journalistes et acteurs des médias,

Cette année, et je pense que cela n’a échappé à personne, les soirées des Ebony intervient dans un contexte particulier. La Côte d’Ivoire notre pays bien-aimé, pour lequel nous nourrissons tous des rêves de grandeur, d’émancipation et de prospérité, s’apprête à aller à des élections. Dans deux petits mois, nous allons choisir le nouveau Président de la République de Côte d’Ivoire. C’est un moment important dans la vie d’une nation.

Le lancement de cette fête de l’excellence se tient certes aujourd’hui, c’est-à-dire à quelques jours de cette consultation populaire de haute importance, mais la célébration de la fête elle-même aura lieu en décembre, après donc la présidentielle.

Nous mesurons tous la nécessité d’œuvrer individuellement et collectivement pour que cette consultation électorale se déroule dans un cadre apaisé. Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, a donné le ton, en invitant tous ses compatriotes et en particulier les acteurs politiques, à œuvrer dans ce sens, afin que ces élections ne soient pas un frein à la marche en avant de notre pays, mais constituent un levier d’accélérateur dans notre cheminement vers la démocratie et le développement.

Cela veut dire que nous pouvons tout faire, tout dire, pour convaincre les Ivoiriens et nous accorder leurs suffrages, mais nous ne devons jamais perdre de vue la nécessité absolue de préserver la paix, ce précieux trésor que nous avons hérité du Président Félix Houphouët-Boigny, appelé à juste titre l’apôtre de la paix.

 

Chers amis journalistes,

Vous êtes des acteurs importants et votre rôle est tout aussi important dans cette période cruciale. Et c’est à ce niveau que je voudrais, en ma qualité de parrain, vous inviter à avoir une pleine conscience de votre responsabilité dans la promotion et le maintien de cette paix et de la cohésion sociale.

Je ne vous apprends rien, en vous disant qu’un simple article de presse, une fausse information ou une information mal exploitée peut avoir, au sein de l’opinion publique, des répercussions très graves et même dommageables. Une telle information peut provoquer des tensions sociales et même avoir des conséquences politiques imprévisibles.

Votre rôle est capital dans cette période si particulière et si délicate. C’est pourquoi je voudrais me féliciter du thème des soirées des Ebony de cette année « quel journaliste pour une Côte d’Ivoire rassemblée ? »

Ce cadre de réflexion est une interpellation pour nous tous. A commencer par vous, mesdames et messieurs les journalistes et professionnels des médias. Au-delà de vos opinions et idéologies politiques légitimes, nous avons en partage la mère patrie, notre chère Côte d’Ivoire.

De ce point de vue, ce thème s’adresse également à nous tous, hommes politiques et acteurs de la société civile. En effet, si le journaliste est un médium entre acteurs socio-politiques et les populations, il ne doit jamais perdre de vue les règles d’éthique et de déontologie qui régissent sa profession lorsqu’il donne écho aux déclarations des hommes politiques. Être professionnel, c’est aussi savoir donner l’information en se gardant de susciter la révolte, la haine et la division au sein des populations.

L’on a souvent vite fait de pointer un doigt accusateur contre les journalistes, lorsque ça ne va pas.

Je voudrais pour ma part, vous exhorter à ne point prêter le flanc, car je refuse que demain, l’on se serve des journalistes de tous les bords politiques comme des boucs émissaires, parce qu’au fond de vous-mêmes, je sais que vous êtes des hommes et des femmes de paix, des hommes et des femmes responsables et que vous aimez profondément votre pays. Je vous engage à être plutôt des censeurs des mauvais comportements et des mauvais discours des hommes politiques qui dérapent. Dénoncez ce qui doit être dénoncé.

C’est à ce prix seulement que nous parviendrons tous à décourager les va-t-en-guerre et ceux qui font la promotion de la violence en politique. Vous devez, comme l’indique votre thème, être des rassembleurs d’hommes, des promoteurs de la paix, des artisans de la concorde sociale et du vivre ensemble.

Notre pays a rendez-vous avec son destin au mois d’octobre. Je vous invite donc à prendre rendez-vous avec la paix, pour une Côte d’Ivoire rassemblée et unie dans sa diversité politique et sociale.

 

Mesdames et Messieurs les Journalistes,

Monsieur le Président de l’UNJCI,

C’est sur cette note d’espoir que je voudrais clore mon propos, en vous souhaitant une très belle fête des Ebony après une belle et paisible élection en octobre 2020.

Je vous remercie de votre aimable attention.

-Publicité-

Laisser un commentaire