Côte d’Ivoire: Contestation de la victoire du candidat RHDP de Bouaflé / Le Sénateur de la Marahoué Paulin Allomo appelle à l’apaisement

0
112
Exif_JPEG_420
-Publicité-

Allomo Paulin, Sénateur de la Marahoué n’est pas resté indifférent à la polémique qui enfle désormais au sein des candidats aux législatives du 6 mars dernier suite à la proclamation des résultats qui donne vainqueur Issiaka Koné, candidat du RHDP, par la Commission Électorale Indépendante ( CEI). 

“Quand on perd, on a perdu. On ne doit pas se plaindre. Moi, je crois que cette élection qui vient de se passer est la meilleure élection. Parce que la CEI a démontré qu’elle est impartiale. Mais celui qui veut se plaindre peut le faire. Le Président a fait de telle sorte que nous ayions des Institutions crédibles”. C’est l’avis que le Sénateur a partagé le mercredi 10 mars dernier lors d’un entretien avec la presse face à cette situation. Tout en déplorant cette contestation le doyen des élus de la Marahoue a lancé un appel à ses frères de Bouaflé, candidats aux législatives à la retenue. Notamment le candidat Léhié Bi Lucien du PDCI-RDA, Maire de Bouaflé “qui a récemment demandé l’annulation pure et simple du vote” par l’entremise de son directeur de campagne lors d’une conférence de presse. Par conséquent le Sénateur a toutefois appelé les candidats malheureux à se conformer à la voie légale de réclamation prescrite en apportant les preuves qui expliquent leur contestation. Tout en leur demandant de tourner le dos à la violence et de privilégier la fraternité qui a toujours prévalu au sein des cadres de la Marahoué. ” Si Léhié Bi Lucien pense qu’il a été lésé qu’il fasse sa réclamation en bonne et dû-forme. Moi, je n’aime pas la violence. Une réclamation, on la fait avec des preuves à l’appui. Aujourd’hui tout le monde reconnaît que si tu fais une réclamation avec tous les documents tu gagnes. Je pense qu’il ne faut pas faire des histoires ” a conseillé le doyen des élus de la Marahoué qui a donné l’exemple de Yopougon, de Marcory et de Port-Bouet qui ont basculé dans l’opposition après des réclamations. Et le Vénérable RHDP de les recommander à s’inspirer de son exemple. “Je ne peux que leur donner des conseils en tant que le plus âgé des élus de la Marahoué. Ils sont tous mes petits frères. Je leur ai dit que pendant 41 ans j’ai été candidat et il n’y a pas eu de palabres. J’ai été élu Député  qu’en 1980 et en 1985” a-t-il dit. Il s’est par ailleurs offusqué contre le cumul de poste. Selon lui “c’est le cumul de poste qui engendre les palabres.” Arguant que “quand tu as un bébé dans la main tu ne te bas pas de la même manière que celui qui n’a pas un bébé dans la main”, faisant allusion aux cadres qui tentent de cumuler les postes.

Noël Angan
-Publicité-

Laisser un commentaire