Le pont de la honte

unite.ci, Abidjan le 1er septembre 2020 : L’Administration est une continuité. Surtout lorsqu’il s’agit d’une infrastructure de développement notamment d’un pont sur la rivière Mé pour les populations d’Agboumgbou, d’Akalékro et de Broubrou dans la Sous-préfecture de Gbolouville, Région d’Agnéby-Tiassa.

Côte d’Ivoire : Infrastructures routières/ Des populations de l’Agnéby-Tiassa appellent à l’achèvement d’un à l’abandon

Les populations de cette localité vivent un véritable calvaire à cause de ce pont de fortune depuis un certain temps.

Imaginez-vous, celles-ci, porter sur les têtes les cercueils de leurs corps, pour traverser la rivière Mé, car aucun corbillard ni véhicule ne pourra s’aventurer sur ce pont de fortune.

En outre, il y’a les produits agricoles qui ne peuvent être transportés au grand désarroi de ces braves paysans.

Le pont de la honte

C’est pourquoi, les habitants lancent un vibrant appel au Président du conseil régional, Pierre Dimba afin qu’il vienne terminer les travaux du pont moderne entamé par son prédécesseur, M’Bollo Martin, il y’a de cela des années.

 

Laisser un commentaire