Côte d’Ivoire : Législatives au Plateau / Le Maire Jacques Ehouo accusé de faire campagne avec les moyens de l’Etat

- Advertisement -




unite.ci : Le Député Maire de la commune du Plateau, candidat à l’élection législative du 06 mars prochain cumule depuis le 26 mars 2019 , date de son installation sur le fauteuil municipal, les deux postes d’élu de la circonscription qu’il dirige. A l’ouverture de la campagne législative Jacques Gabriel Ehouo se retrouve de fait dans une position confortable dont il use et abuse.

Etant aux affaires dans la mairie la plus riche de Côte d’Ivoire avec plus de 10 milliards de budget annuel ,il semble déterminé à tirer profit ,grâce à sa position, du patrimoine public pour servir ses ambitions électorales. Conformément au budget de fonctionnement de l’an 2020 la mairie a acquis dans le cadre du renouvellement de son parc auto, une dizaine de véhicules de fonction pour ses directeurs et chefs de services. Ces véhicules rutilants de  type 4X4 de marque HAVAL H2et H6 acquis pour les besoins de service pour plus de 150 millions de francs , servent à battre campagne pour le du candidat Ehouo.

C’est d’ailleurs à cette fin là que le Maire Député n’a fait livrer ces véhicules qu’à quelques jours seulement de la campagne, nous confie une source bien introduite dans la municipalité. Comme par hasard , les voitures livrées ont été affectées aux directeurs de la mairie qui occupent des postes importants dans l’équipe de campagne. Il s’agit entre autres de Viviane Aleba (Directrice de l’Etat civil et responsable de campagne chargée des activités techniques),Mathy Lobouet (Chef de cabinet du Maire et responsable opérationnelle de la campagne) , Agoly Joel (Directeur de la communication et responsable de la communication de la campagne) Coulibaly Eustache (Chef de service à la mairie et directeur de campagne adjoint chargé de la sécurité)… C’est donc depuis hier avec les véhicules achetés avec l’argent public et le carburant de l’Etat , que plusieurs responsables de la Mairie du Plateau paradent pour faire campagne pour Jacques EHOUO. Nous avons pu le constater en nous rendant au meeting de lancement  du député sortant.

Plus grave encore, un agent de mairie qui a requis l’anonymat nous informe de ce que les agents municipaux seraient réquisitionnés et contraints faire campagne pour le maire : « On nous a distribué des tee-shirts et polo de campagne et les chefs nous demandent d’ aller participer aux meetings et de prendre part active à la campagne. Si nous refusons, nous serons mal vus et nous auront des problèmes donc nous le faisons pour éviter des représailles. »

Pour vérifier la véracité de ces allégations , nous avons interrogé le Directeur de communication de la Mairie du Plateau. M. Agoly Agbo Joël Régis au lieu d’un silence radio a répondu en ces termes : « je n’ai aucun commentaire à faire sur ces accusations ».

uplci.ci




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments