unite.ci, Bouaké le 12 septembre 2020 : Les élections du 31 Octobre et ses enjeux sont devenue les sujets de discussion dans les rues, les maisons voir dans les églises et mosquées car toute les populations sont inquiète de sa tenue. Dans le souci d’élucider les craintes des populations à travers des actions de sensibilisation de tous les acteurs politiques et des leaders des mouvements de jeunesse.

CÔTE D’IVOIRE : LES LEADERS DES MOUVEMENTS DE JEUNESSE DE BOUAKÉ PLAIDENT POUR LA COHESION SOCIAL EN PÉRIODE ÉLECTORALE

Dans le souci de maintenir la paix dans toute la région de Bouaké, le réseau national des jeunes pour la solidarité et la cohésion social (RNJS cohésion-social) a initié une conférence ce samedi 12 septembre 2020 dans les locaux de la radio Phoenix dont le but est de sensibiliser les jeunes sur le thème suivant : la contribution des jeunes pour des élections apaisée en Côte d’Ivoire précisément à Bouaké. Ce thème plus qu’inspirant à fait l’objet de plusieurs points de vue surtout des invités du jour surtout celui du président régional de la société civile monsieur Doumbia qui en était le conférencier.

 

Plusieurs entités politiques et civiles  étaient présente ; le préfet de police nommé Mobio a déclaré : << la paix et la cohésion sociale sont des réalités à dans la ville de Bouaké >>. Pour lui si les populations arrivent à vaquer à leurs préoccupations quotidiennes c’est grâce aux changements de mentalités des bouakrois dans leurs diversités politiques et ethniques. Pour le président régional de la société civile les :<< les jeunes sont utilisés comme du bétail politique >>. Car les politiciens les incitent :<< à descendre dans les rues pour tout casser >>.

Par conséquent il a motivé les jeunes à se défaire des hommes politiques, de se comporter comme des citoyens responsable  et mature aussi a écouté tous les programmes politiques et à eux de choisir leurs candidats car il a souligné : << vous avez le droit de voter librement votre candidat >>.  Il invite par ailleurs les jeunes a rencontré les hommes politiques afin de les aider à trouver des emplois au lieu de courir comme des fous dans les rues. Il a déclaré en ses termes << jeunes vous êtes l’espoir de demain exigez vos droits >>. Au passage il salua l’initiative de la RNJS-cohésion social car cet atelier de sensibilisation qui  a été très instructif et encourage que  de telle initiative soit multiplier dans tout  le pays surtout à Bouaké pour éviter que les populations retombent dans les travers des crises précédente surtout celle de 2002. Cette auguste assemblée s’est senti rassuré et s’engage à relayer ce message de porte en porte dans tous les villages.

STEPHANE KOUAKOU correspondant à Bouaké

 

 

Laisser un commentaire