jeudi, août 5, 2021
PLUS

    Côte d’Ivoire : Région du Tonkpi / cadres et élus font bloc autour du général Vagondo.

    - Advertisement -




    Unite.ci :Le dimanche 06 juin 2021,ils étaient très nombreux les élus et cadres du Tonkpi,  qui ont accompagné, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, le général de corps d’armée Vagondo Diomandé dans son village natal, Sokourala, pour la fête des mères organisée par les mamans de cette localité. C’était une forte, délégation de cadres et élus , à la tête le général Vagondo Diomandé lui-même, entouré du DG du CROU A1, Dr Dely Mamadou, du maire de Biankouma, Jean Jacques Maniga, du Député de Mahapleu, l’honorable Kegban Bernard, du maire de Gbonné, Zingbé Honorat, du maire de Sipilou, Diomandé Manga, de Gonto Pélagie, responsable communication marketing au FER , pour ne citer que ceux-ci.

     

    Il faut dire que depuis un certain temps dans le Tonkpi, un cadre fut-il, ministre, député , maire ou occupant un grand poste dans l’administration, ne s’est pas encore fait accompagner par d’illustres personnalités à une activité, comme celle de ce dimanche-là. Toute chose qui porte à croire que, l’appel de l’honorable Dely Mamadou a été entendu. Mais que quelque chose de prepare au politique.

     

    Pour rappel, depuis les législatives jusqu’à une date, récente : au cours d’une réunion politique RHDP (le samedi 05 juin 2021) , l’honorable Dely Mamadou, est attaché à ce refrain. Le même jour , à l’apothéose d’un tournoi de football, sur l’air de jeu du groupe scolaire du quartier Libreville de Man, patronné par le général de corps d’armée Vagondo, le même Dely Mamadou a fait savoir aux jeunes que :” le général Vagondo Diomandé est le nouvel espoir du Tonkpi”.

     

    Cet appel ,eu égard à la présence massive des élus et cadres de l’ouest montagneux, à la cérémonie de Sokourala, a eu à n’en point douté, un retentissement. Et la seule déduction ,qui en découle immédiatement, est que le RHDP est en train de préparer un leader pour barrer la route à Albert Toikeusse Mabri dans le Tonkpi.

     

    Quelles sont donc les probabilités pour y parvenir ? N’est ce pas là une veine entreprise, surtout quand on sait que pour le Yacouba, feu le général Robert Guéi , l’arme fatale de Mabri ,reste un myte ? Pourquoi opter pour un novice en politique, alors que les honorables Flindé Albert et Konaté Sidiki, ont déjà une notoriété, voir un électorat acquise à leur cause ?

     

    Autant de préoccupations qui font dire que Mabri et l’UDPCI , constituent ,incontestablement ,un os dans la gorge du RHDP.  Cependant vu l’assurance avec laquelle le candidat perdant , RHDP, aux dernières élections législatives à Biankouma, croît fermement ces jours ci, à un futur revirement de situation en faveur de son parti , dans le Tonkpi les jours à venir, on peut aisément dire qu’il y a anguille sous roche. Ajouté à cela, les vérités crues du maire de Biankouma, Gba Jean Jacques, lors de la toute dernière réunion politique de délégation départementale RHDP de Biankouma, aux parents Yacouba et ces piques contre le numéro 1 du parti arc-en-ciel, font croire qu’un plan ” B” contre Mabri est ” en téléchargement” du côté du RHDP. Étant donné qu’en politique tous les coups sont permis, l’UDPCI et son leader doivent être sur leur garde .

     

    You, correspondant à Man

     

     




    DERNIERES NOUVELLES

    Related news

    - Advertisement -
    0 0 votes
    Évaluation de l'article

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Inline Feedbacks
    View all comments