Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire/ Le député Tian André prépare la victoire du PDCI à Man

0
159
-Publicité-

 

unite.ci, Abidjan le 3 mai 2020, Le PDCI ne veut pas laisser du terrain libre à ses adversaires politiques à Man, à quelques six mois de l’élection présidentielle de 2020. Le député de Man commune 1, Tia André, l’a fait savoir dans un point presse le lundi 27 avril 2020 en sa résidence du quartier lycée, Man.

Il faut le dire , l’honorable Tia André, est un transfuge du RHDP, qui depuis deux ans déjà, a changé de veste politique en faveur du vieux parti , le PDCI RDA. Les raisons, l’ancien maire de Man, de 2013 à 2018, accuse sa famille politique d’origine, de trahison. Toute chose qui , à l’en croire , a favorisé sa défaite lors des dernières élections municipales, en faveur d’un autre pion du RHDP, déguisé en candidat indépendant.

Faut-il ainsi comprendre la frustration de cet ex-élu RDR, qui n’a cessé de dénoncer ce qu’il appelle  “une injustice”. Dès lors ses sorties dans les médias, étaient pour fustiger le jeu troubles de la coalition politique qu’est le RHDP.

Aujourd’hui, peut-on lui donner raison , quand on sait que certaines grosses têtes du RHDP, ont claqué la porte , ou sont sur la sellette ? Faisant allusion au ministre Amon Tanoh, et au président de l’UDPCI Toikeusse Mabri.

Quant à la rencontre avec les journalistes , de la capitale du Tonkpi, c’est au cours de celle-ci que, l’honorable Tia André, très détendu, a annoncé une série d’activités au compte du PDCI, les jours à venir. ” Nous croyons que la présidentielle se tiendra à la date prévue dans le calendrier électoral. Par conséquent nous n’attendons pas jouer les seconds rôles.” a indiqué l’honorable Tia André. Avant de se prononcer sur les pics qu’il reçoit de la part de ses partisans d’hier, devenus aujourd’hui des adversaires politiques.

Il y’a aussi le fait que le coordonnateur du conseil politique du PDCI de Man, reçoit des menaces de la part du RHDP. Sans compter l’emprisonnement ” sans motifs valables” de deux de ses collaborateurs de l’ancienne équipe municipale, qui n’ont rien à avoir avec la politique.

Face à toutes ces peaux de bananes jetées sur son chemin, rien ne semble arrêter la marche politique du pion d’Henri Konan Bédié ,dans la cuvette manoise. Aujourd’hui le combat, de l’honorable Tia André, c’est d’implanter le PDCI, qui ” devra avoir des bases fortes à Man ” . Surtout que la présidentielle de 2020 , c’est dans six mois, et que la capitale du Tonkpi constitue un important électorat.

L’ancien maire de Man a répondu à une préoccupation concernant le candidat du PDCI qui n’est encore pas connu. ” le PDCI est un parti organisé et bien structuré. Même si c’est à deux mois de la présidentielle, notre candidat sera connu, et nous tous nous serons dernière lui” a-t-il répondu.

Axel Gonkanou, correspondant.

 

-Publicité-

Laisser un commentaire