- Publicité -

CÔTE D’IVOIRE : REMISE DE DIPLÔME A LA PREMIÈRE PROMTION DU CENTRE DE RÉINSERTION DES MINEURS DE BOUAKÉ

- Advertisement -




unite.ci, Bouaké le 05 octobre 2020 : Le centre de réinsertion des mineurs de Bouaké (CRM-B) a été inauguré le 05 décembre 2019 par la première dame Dominique Ouattara pour aider les démunis.

CÔTE D’IVOIRE : REMISE DE DIPLÔME A LA PREMIÈRE PROMTION DU CENTRE DE RÉINSERTION DES MINEURS DE BOUAKÉ

Ce vendredi 9 octobre 2020 a été mémorable pour cette structure car les enfants qu’elle a reçu et formé sont devenu opérationnel. C’est dans ce sens qu’une cérémonie de remise de diplôme a été organisée au sein de cette structure sise à Bouaké sur la route de Brobo. Cette cérémonie a permis aux parents de venir constater les énormes progrès dont on fait leurs enfants depuis leurs arrivés dans ce centre.

Après avoir présenté l’ONG, le président cette structure Konan Benson a déclaré : « le centre de réinsertion des mineurs de Bouaké a été inauguré le 05 Décembre par Mme Dominique Ouattara première dame de Côte d’ivoire. Ce centre a accueilli 49 jeunes avec une capacité d’accueil de 80 places et tous ces jeunes ont l’âge qui varie entre 14 et 17 ans.  Ceux-ci sont formé dans plusieurs domaines comme la couture, la coiffure et l’informatique afin qu’après avoir quitté le centre, leurs réinsertions soient facile. Alors en ce jour, nous célébrons 30 enfants dont 15 garçons et 15 jeunes filles ».

Cette formation de réinsertion qui a pour but de permettre aux jeunes gens de se réinsérer et d’affronter les difficultés de la vie à durer dix mois. Elle a été possible grâce aux dévouements des formateurs qui ont lutté bec et ongle afin de construire un avenir radieux et prometteur à ses enfants dont ils sont à la charge a-t-il ainsi déclaré.

 

Le but du centre est de responsabiliser l’enfant afin que celui-ci sache qu’il faut respecter les valeurs de la république, les faire comprendre que sans les bénédictions des parents on ne peut pas réussir dans la vie. Il les invite à être courageux et fort car seul le travail paye.

Quant à Mme Durand Béatrice représentante de la structure Save the Children, elle  a salué cette initiative qui vise à promouvoir le travail. En effet elle a souligné que : « nous avons tous droit à une deuxième chance, les enfants sachez que je considère que je suis née à Bouaké tout comme vous car depuis l’âge de 20 ans je viens ici. Faite en sorte que cette formation porte ses fruits à travers les différentes actions que vous poserez à votre sorti d’ci. Soyez des ambassadeurs de paix où que vous soyez ».

Pour Mme Marguerite directrice  de la protection de l’enfant  et de la jeunesse, la construction de ce centre à Bouaké est une grâce vue l’impact social et psychologique qu’elle apporte aux développements des enfants, afin qu’ils puissent changer leurs perceptions de la vie. Cependant nous rencontrons plusieurs difficultés dans le fonctionnement du centre. En effet nous rencontrons des difficultés financières, le retard du paiement du budget mensuel étant donné que ce budget contribue à la restauration aux soins des enfants.

Les parents, venus nombreux pour constater l’évolution de leurs enfants se sont sentis satisfait. En effet ceux-ci sont devenir des gens meilleurs, sociables et surtout courtois. Ils réitèrent leurs remerciements à la première dame pour la construction de cette structure qui vise à corriger les imperfections de leurs enfants.

stephane kouakou correspondant à Bouaké

 




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 voter
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments