unite.ci : La ville de Bouaké,  devenue la capitale de la paix Côte d’Ivoire écrit une nouvelle page de son histoire tous les jours. 

Le festival de lutte internationale qui a débuté ce lundi 21 Décembre 2020 est un moyen de renforcement de la cohésion sociale, le partage et de l’amour entre les peuples . Cette deuxième édition est prometteuse car plusieurs activités seront à l’ordre du jour afin d’offrir aux populations un beau spectacle.

 

C’est avec joie et fierté que le premier magistrat de la commune qui est Djibo Nicolas,  représentant du ministre des transports Amadou Koné a réitéré ces félicitations et encouragement aux responsables des haltérophiles en la personne de Ïbrhaïm boubacar (IB) pour cette belle fête qu’il offre à Bouaké afin de renforcer la cohésion sociale.

C’est ainsi qu’il a déclaré : << je suis particulièrement émue de cette initiative de Ib car il a rassemblée aujourd’hui plusieurs fils et filles de la région et de la sous région afin de montrer à quel point la cohésion sociale est très importante pour l’émergence d’un peuple >>.

 

Je souhaite qu’on encourage et félicite plusieurs actions de ce genre qui milite en faveur de la paix et de la cohésion sociale pour l’obtention d’un idéal collectif. Mes remerciements vont à l’endroit d’Ib et son équipe qui œuvre pour le bon déroulement de cette cérémonie qui va s’étendre du 21 au 27 Décembre 2020. Bonne chance à tous les pays en compétition et bon festival à t’il ainsi déclaré.

 

C’est cérémonie s’est achevée par des concours de lutte, de football etc.

 

Stéphane kouakou correspondant à Bouaké

 

Laisser un commentaire