Ngozi-Okonjo-Iweala

Organisation Mondiale du Commerce (OMC) :Dr NGOZI OKONJO-IWEALA aux commandes

Les causes profondes du report de la réunion du 9 novembre :

Le poids des États-Unis est incontestable et incontesté, mais en même temps, aucun pays aussi puissant soit-il ne peut en aucun cas s’imposer aux 163 autres membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dont le principe fondamental demeure le consensus depuis sa création le 1er janvier 1995.

Alors, face à cette dualité implacable qui ne peut que déboucher sur un vote incontournable pour sortir de cet engrenage, le Président Donald Trump tente vainement de se justifier par le manque d’expérience de Dr Ngozi Okonjo-Iweala dans le domaine du Commerce mondial ; ce qui n’est qu’un habillage subtil de la guerre commerciale larvée entre les États-Unis et la Chine qui n’échappe d’ailleurs à personne.

Et de surcroît, dans la tourmente des élections présidentielles américaines qui, de rebondissements en rebondissements ne permettent pas de connaître avant plusieurs jours ou semaines encore, le nouveau locataire de la Maison Blanche, dont la caution est indispensable à la nomination de Dr Ngozi Okonjo-Iweala comme 7ème Directeur Général de l’OMC pour un mandat de 4ans; d’où la décision judicieuse de l’OMC de reporter la déterminante réunion du 9 novembre prochain à une date ultérieure.

En outre, créditée d’une majorité absolue de plus de 2/3 des voix face à son adversaire le 28 octobre dernier, Dr Ngozi Okonjo-Iweala va devoir attendre jusqu’au résultat définitif de l’élection du nouveau Président des États-Unis.

A ce stade, aucun revirement spectaculaire ni même miraculeux de la situation n’est plus à l’ordre du jour.

Konien Bernard Koabena

Laisser un commentaire