unite.ci , Abidjan le 3 novembre 2020 :La ville de Bouaké, désigné comme la capitale de la paix a maintenu ce niveau de paix durant toute cette grande période électorale. En effet, les populations ont effectués quelque mouvement le jour du 31 Octobre 2020 pour élire leurs candidats et aucun incident n’a eu lieu.

Côte d’Ivoire : Après la présidentielle du 31 octobre / les activités commerciales redémarrent à Bouaké -LES POPULATIONS COMMENCENT À ROUVRIR LEURS LOCAUX

Depuis le soir du 31 Octobre 2020, beaucoup de choses ont changé dans la vie des boouakrois. Les populations ont commencé à développer la peur à cause du boycott du vote dans diverses localités de la Côte d’Ivoire.

Ainsi les restaurants, les points de transactions mobiles (orange et MTN money) ont fermé mais aussi les marchés locaux sont devenus de moins en moins fréquenté. Cet état de méfiance et de peur a plongé les populations dans une faim totale.

Les routes des villes comme Sakassou, Béoumi, Bottro..etc. sont fermé alors les populations villageoise ne peuvent plus acheminer leurs produits vers la ville. De ce fait les populations de Bouaké n’arrivent plus à s’approvisionner en aliment.

Aujourd’hui une nouvelle ère s’annonce car les populations ont commencé à rouvrir leurs locaux afin de continuer leurs différentes activités économiques d’avant tout en étant vigilant.

C’est dans ce sens que le préfet de la région, Tuo Fozié a eu une rencontre avec les populations. Cette rencontre a pour but de remercier les chefs religieux et traditionnels pour leurs contributions au maintien de la paix ici à Bouaké. Par ailleurs, Il invite chaque habitant à se responsabiliser car la guerre, n’apporte rien de positif pour la ville.

Ainsi, les populations se disent apte à aider le préfet de la région à préserver la paix, la cohésion sociale et l’amour ici à Bouaké pour le bien commun de tous.

Stephane kouakou correspondant à Bouaké

 

Laisser un commentaire