Côte d’Ivoire : Célébration de la semaine mondiale d’action pour l’éducation à Bouaké/ « Les enfants en situation de handicapés et la scolarisation de la jeune fille » au cœur du bilan RIP- EPT

0
17
-Publicité-

Unite.ci : La scolarisation de la jeune fille et des personnes en situation de handicap est le combat que mène le réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous ( RIP- EPT) depuis plusieurs années. Ainsi, le Mercredi 4 Mai 2022, une rencontre a eu lieu dans la salle de conférence de la direction régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation afin que les parties prenantes de ce réseau présente le bilan de leurs activités depuis les années 2019 à 2021 en faveur des enfants handicapés et la scolarisation de la jeune fille.

Célébration de la semaine mondiale d’action pour l’éducation à Bouaké

Le thème  retenu pour cette semaine mondiale d’action pour l’éducation est ” protégeons l’éducation en situation d’urgence, surtout pour les couches vulnérables/ défavorisées, maintenant!. L’adoption en 2015 de l’objectif de développement durable 4( ODD4) et du cadre d’action éducation 2030 étaient des engagements de la communauté internationale en faveur d’un accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Son objectif général est de créer un espace de Dialogue entre les différentes parties prenantes duum système éducatif au niveau régional en vue d’examiner les financements et les actions en faveur de l’éducation des enfants défavorisés. À cet effet, Oumar Ouattara, président du comité régional RIP-EPT Gbêké a souligné que cette semaine mondiale d’action pour l’éducation consiste à faire un état de lieu pour l’avancement de l’école pour tous.” Chaque année, il y’a une semaine dédiée à l’éducation nationale afin de parler de l’éducation inclusive. L’accent est porté sur les personnes en situation de handicap car ce sont des personnes vulnérables. Et il faut les faire sortir de leurs vulnérabilités en les aidant. Nous sommes satisfait des actions que mènent la mairie, le conseil régional et la de la DRENA mais elles sont insuffisante. Certains handicapés ont témoigné être encore laissé pour contre. Nous espérons que les perspectives pour les années à venir seront satisfaisante”, a t-il indiqué.

 

Pour sa part, Adonjs Alou Théodore, chef de division à la préfecture de Bouaké, représentant le préfet, président de la cérémonie a salué les actions conjointes que mènent les parties prenantes tout en rassurant de l’accompagnement de la préfecture dans ce projet.” C’est une action à saluer car ces enfants handicapés sont née comme les autres enfants. Et ils ont des droits comme tout autre enfant. La préfecture peut accompagner ces structures en portant leurs besoins à L’État afin qu’ils aient plus de moyens pour oeuvrer pour cette cause” a t-il rassuré.

Les enfants en situation de handicapés et la scolarisation de la jeune fille » au cœur du bilan RIP- EPT

Les différentes expositions ( la mairie par Diallo Mansira, du conseil régional par Mme Anguemian et celle de la DRENA Bouaké 2 par Angoua Amani Théodore) ont montré que beaucoup d’actions ont été mené pour le bien être des personnes en situation d’handicap qui sont entre autre: les journées recreaotives, la sensibilisation des communautés, les arbres de Noël et autres afin de montrer que ces enfants défavorisés ont les mêmes droits que les autres. Malgré les difficultés rencontrées sur les terrain, ils ont promis intensifier leurs champs d’actions pour une meilleure prise en charge.

 

Stéphane Kouakou

-Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici