CÔTE D’IVOIRE: ELECTIONS LEGISLATIVES DU 06 MARS 2021/ LES CANDIDATS CHOISIS PAR LE RHDP FORTEMENT CONTESTES DANS LE BOUNKANI

0
68
-Publicité-

Unite.ci : Bien malin celui qui à ce jour pourra se prononcer sur l’issus du scrutin législatif du 06 Mars 2021 prochain dans les quatre départements que comptent la région du Bounkani.

Pour cause, que ce soit à Bouna, Doropo, Téhini ou Nassian, tous les candidats retenus par la Direction exécutive du RHDP vue la fronde qui s’amplifie ne feraient pas l’unanimité. Tous battent en brèche le principe selon lequel les parlementaires en exercice devraient être de faite reconduit. Mieux les uns et les autres dénoncent le deux poids deux mesures.

Pour ce qui concerne le chef lieux de région Bouna, le député sortant et par ailleurs Président des jeunes du RHDP, DAH Sansan s’est vu rétrogradé et du coup jouera les seconds rôles en tant que suppléant de Madame la Ministre NIALE Kaba .Cette dernière s’est vu au finish, après plusieurs contestations retenue pour porter les couleurs du RHDP en tant que titulaire d’un des deux postes en jeu. Elle était en compétition avec son ancien suppléant MOCTAR Kangouté, ainsi que HIEN PHILIPPE, l’actuel Président du conseil régional et de l’inamovible Maire de Bouna, BOURAIMA Ouattara. Une chose est certaine avec ses trois personnalités les relations s’apparentent à « je t’aime, moi non plus » pour ne pas dire que le torchon brûle entre eux. Du coup des candidatures indépendantes et non des moindres ont vu le jour. A Bouna, les noms qui circulent sont ceux de OUATTARA ZAWARI ABDOUL KARIM affectueusement appelé ‘’MOMPAO’’, très généreux et proche des guides religieux et têtes couronnées à travers divers actes et surtout d’une bonne franche de la jeunesse toute tendance confondu et de KAMBIRE Célestin son colistier, actuel suppléant du député sortant CAMARA LOUKIMANE.

A Bouna, selon ce qui se dit la bataille sera rude. L’autre titulaire pour le second poste de député, n’est autre que le très controversé HIEN Philippe, Président du conseil régional. Personne ne l’attendait à ces échéances législatives. De sources concordantes, il lui est reproché sa trop grande suffisance et ses rapports tendus avec plusieurs cadres et têtes couronnées de Bouna. Réussira t- il en quelques semaines à reconquérir le cœur de tous ses mécontents et ramener la victoire au RHDP? « Wait and see » diront certains.

Pour l’heure, les supputations vont bon train. Bouna avant l’heure vit au rythme des élections législatives. Dans les grains et autres lieux de rassemblement, les gens s’expliquent difficilement le fait que la Ministre NIALE Kaba et HIEN Philipe aient été tous deux fait têtes de lice, quand tout le monde sait les rapports assez tendus entre ces deux personnalités. Pour preuve, après les élections présidentielles, ils se sont quittés en queue de poisson. Et mieux, lors de la campagne, les deux peinaient à faire chemin ensemble. Guerre de leadership diront certains. La question que tout le monde se posent est de savoir s’ils pourront accorder leurs violons et constituer une bonne paire pour la circonscription électorale de BOUKO – BOUNA Commune et Sous-préfecture afin d’œuvrer à donner la majorité parlementaire au Président ALLASANE Ouattara pour son premier mandat de la 3ème République.

Cette combinaison de ces deux rivaux pourrait faire le lit des indépendants et des candidats de l’opposition.

En effet, outre la liste des indépendants avec comme tête de file OUATTARA Zawari dit ‘’MOMPAO’’ qui a pris une longueur d’avance sur le terrain vu l’engouement suscité par cette candidature et les espoirs d’un Bouna réconcilié, il y a l’opposition qui présente deux vieux briscards. Il s’agit de PALE Dimaté du PDCI et de KAMBOU Difilé du FPI, tendance AFFI N’guessan.

Ces deux doyens de la politique dans le Bounkani ne démordent pas, et Dieu seul sait ce dont ils sont capables. A côté de ces têtes fortes une autre liste indépendante portée par OUATTARA Kiramissé dit ‘’le parrain’’ l’ami des artistes zouglou qui s’est établi depuis un bon moment à Paris et très proche du GPS de SORO Guillaume.

Pour rappel, lors des premières élections législatives après la prise de pouvoir du Président ALASSANE Ouattara, NIALE KABA et HIEN Philippe étaient opposés. Tout le monde a encore en mémoire ces périodes de turbulences et les incidents qui ont gravement entachés la cohésion sociale et le vivre ensemble prôné par leur mentor. La suite on la connait même si au dernier moment, le second s’est retiré au profit de la Ministre après l’intervention des responsables du RDR d’alors.

Que réserve l’association de ces deux politiciens du Bounkani qui se sont toujours regardé en chiens de faïence et surtout de ce que tout le monde qualifie d’humiliation pour le député sortant et par ailleurs membre du bureau de l’Union des Parlementaires Francophones, l’honorable DAH Sansan qui du coup se retrouve suppléant?

Enfin de compte, Bouna pourrait pour la première fois se retrouver aux mains de candidats autres que ceux désignés par le parti au pouvoir car les uns et les autres crient vengeance et jurent de laver l’affront à eux fait par la haute Direction du RHDP. Leurs récriminations, Bouna resté longtemps dans la léthargie regorge d’autres cadres et non des moindres qui aujourd’hui sont à même de consolider le tissu social et permettre d’amorcer un réel développement depuis la crise inter- communautaire de 2016.

De même, que ce soit à Doropo, Nassian, Tehini ou dans la ZKB, tous les candidats RHDP retenus ont en face d’eux des adversaires très souvent de la même formation politique qu’eux.

Le cas le plus patent est celui de Doropo ou le sénateur NOUFE Sansan a fait acte de candidature au mépris de la discipline du parti et qui jouirait semble-t-il de l’appui de HIEN Philippe, le Président de la Région du Bounkani, face au député RHDP sortant KAMBIRE SANSAN.

Pour l’heure, les choses bougent et pas vraiment dans le bon sens pour les candidats retenus par le RHDP qui sont bien partis pour mordre la poussière au soir du 06 Mars 2021.

 

 

-Publicité-

Laisser un commentaire