jeudi, août 5, 2021
PLUS

    CÖTE D’IVOIRE : JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE/ CE QUE LES JOURNALISTES IVOIRIENS DEMANDENT A L’ETAT -LA REACTION DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION

    - Advertisement -




    unite.ci : L’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et les organisations professionnelles des médias  (OMP) ont marqué la célébration de la 28 éme journée Internationale de la liberté de la presse, ce lundi 3 mai 2021 à la radiotélévision ivoirienne (RTI) à travers marche, allocutions et engagements.

     

    Cette célébration a débuté par une marche devant la RTI en passant par le collège international jean-Mermoz, ensuite le siège social du PDCI-RDA, puis le carrefour saint -jean de cocody, pour revenir à la RTI. Cette commémoration a eu la présence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire,  l’ambassadeur des Pays-Bas en Côte d’Ivoire et du ministre de la communication, des médias et de la Francophonie ; porte-parole du gouvernement ivoirien.

    Instituée par l’UNESCO en 1991 à Windhoek en Namibie pour prendre en compte les besoins de la presse africaine  afin d’en faire des recommandations auprès des pouvoirs publics.

    Ainsi, dans son allocution, au nom des faîtières des journalistes de Côte d’Ivoire, jean claude coulibaly, Président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire   a plaidé pour la protection des journalistes dans l’exercice de leur fonction. Aussi a-t-il sollicité l’aide de l’Etat pour soutenir de façon subséquente les journalistes afin de sortir de la précarité qui est aussi un frein à la liberté d’informer le public. Cela va permettra dira-t-il d’avoir des journalistes de qualité et plus responsables. Pour ce faire le porte-parole des journalistes en l’occurrence Sam Vakouboué, Secrétaire général de l’intersyndical des acteurs des médias a fait un  plaidoyer auprès du gouvernement ivoirien pour une subvention de 0,01 % à prélever sur le  budget national.

    Mme Anne Lemaistre, représentante de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, a salué cette initiative, mais elle s’est penché pour une presse de qualité en  adéquation avec une formation de qualité pour mettre fin au fake news. Surtout, elle  s’est dit  disponible pour apporter le soutien de l’institution qu’elle dirige pour une presse de qualité et crédible dans le traitement de l’information. Les Ambassadeurs des Pays-Bas et des Etats-Unis ont tour à tour salué l’action des journalistes en faveur de la démocratie à travers les informations qu’ils mettent au quotidien et parfois en temps réel à la disposition des populations. Tous se disent disposés à accompagner la presse ivoirienne dans sa mission. A cette occasion le représentant du gouvernement, ceux de la communauté internationale et les responsables des OPM ont tous pris l’engagement à travers des signatures d’accompagner la caravane baptisée « l’information comme bien publique et la lutte contre les fake news » qui va sillonner toute la Côte d’Ivoire et ce, jusqu’au mois de novembre 2021 prochain.

    Paul Arnaud Digbeu

     




    DERNIERES NOUVELLES

    Related news

    - Advertisement -
    0 0 votes
    Évaluation de l'article

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Inline Feedbacks
    View all comments