- Publicité -

CÔTE D’IVOIRE : LUTTE CONTRE LES STUPEFIANTS / LA CELLULE ANTI-DROGUE DE BOUAKÉ FAIT UNE SAISIE DE 5 TONNES DE MÉDICAMENT PROHIBE ET DE CONTREBANDE

- Advertisement -




unite.ci, Bouaké le 10 octobre 2020 : La cellule anti-drogue de la gendarmerie de Bouaké a saisi une grande quantité de médicament prohibé et de contrebande ce samedi 10 Octobre 2020 à la cité Cidt de Bouaké.

CÔTE D’IVOIRE : LUTTE CONTRE LES STUPEFIANTS / LA CELLULE ANTI-DROGUE DE BOUAKÉ FAIT UNE SAISIE DE 5 TONNES DE MÉDICAMENT PROHIBE ET DE CONTREBANDE

La cellule anti-drogue, dans sa mission de lutte contre les stupéfiants travaille d’arrache-pied afin de garantir une sécurité optimale à la population de Bouaké. Pour mener à bien ce projet de sécurité, une collaboration entre la population et la cellule anti-drogue. D’ailleurs c’est ce qui a permis de mettre la main sur cette grande quantité comme l’explique le capitaine Ambeu Bouaffon : « cette grande quantité de drogue a été saisie grâce à l’appel des populations car sans la population, la sécurité ne peut pas être parfaite. C’est eux  qui nous ont signalé la présence de  cette importante quantité de médicament prohibé et de contrebande. En effet ce sont 05 tonnes de médicaments qui ont été saisis dans ce local dont le propriétaire est actuellement à Abidjan et nous userons de moyen d’investigation pour le prendre. Nous comptons sur l’entière collaboration  de la population afin qu’ensemble nous puissions mettre un terme à tout ce trafic».

La drogue comme nous le savon est une substance qui détruit notre jeunesse. Effet, la consommation de la drogue affaibli le système nerveux au point où l’individu qui, se trouve sur l’emprise de, cette substance ne se rend pas compte des actes qu’il pose  et ces actes inconscients sont suivie de violences qui parfois entraine  la mort.

Notre mission est de garantir la sécurité des biens et des personnes en luttant contre la consommation de la drogue, le grand banditisme et la contrebande a-t-il ainsi déclaré.

Pour le procureur de la république, Koné Bramah cette saisie est un grand exploit car les effets des stupéfiants sont divers dans nos communautés. Il a déclaré : « cet individu qui est à la base de ce trafic sera poursuivie et arrêté afin de répondre de ses actes devant la justice. En effet, selon la législation ivoirienne cet individu coure une peine de 05 ans d’emprisonnement et une amende de 500.000f à la justice et invite par ailleurs les populations à toujours maintenir le contact avec les forces de l’ordre pour leurs propres sécurités ».

Les Gendarmes doivent toujours rester à prudent, vigilant afin de toujours lutter contre les criminels

Stephane kouakou correspondant à Bouaké

 




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 voter
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments