Côte d’Ivoire : Lutte contre les viols, violences sexuelles et psychologiques / Des femmes en situation de handicapées à Bouaké instruites sur la santé sexuelle reproductive.

0
11
-Publicité-

Unite.ci : La caritas diocésaine Bouaké, partenaire d’exécution du projet de promotion de la santé sexuelle reproductive et de la lutte contre les viols, violences sexuelles et psychologiques faits aux filles et femmes handicapées et non handicapées est financé par ONU-femme dont le partenaire est DDE-CI.

Les femmes handicapées de tout genre de Bouaké ont été formées sur la santé sexuelle reproductive le jeudi 21 Octobre dernier à la Cathédrale de Bouaké.

 

Mme N’Dri Afoué Julie épouse Edoukou, chef de projet à DDE-CI ( dignité et droits pour les enfants en Côte d’Ivoire) a expliqué que cette formation est une occasion de montrer aux femmes handicapées qu’elles ne sont pas laissées pour contre.” Nous avons remarqué que les femmes handicapées ne bénéficient pas des formations comme celles non handicapées or la santé sexuelle reproductive concerne toutes les femmes. Nous avons appris à ces femmes pendant cette formation qu’est ce que les violences basées sur le genre et comment les dénoncer. Je demande à mes sœurs de briser le silence en cas de viols et de violences basées sur le genre”, a t-elle indiqué.

Zaouli bi Zaouli, conseiller clinique Aibef Bouaké a instruit les femmes sur les infections sexuellement transmissibles et comment les éviter.” J’ai instruit ces femmes sur les infections sexuellement transmissibles ( IST). Je leur ai dit que si elles ne protègent pas elles peuvent contracter des infections telles que la gonococcie. Aussi, je leur ai enseigné quelques méthodes de contraception ( le coït interrompu et l’abstinence).

 

Coulibaly Rosalie, participante à cette formation a salué cette initiative de la DDE-CI.” Je suis contente d’avoir participé à cette formation sur la santé sexuelle reproductive. En effet, moi qui pensais qu’on arrêtait d’allaiter l’enfant à partir de 1 ans six mois, j’ai appris que l’enfant doit téter jusqu’à ce que lui même il refuse de téter”, s’est-elle réjouit.

 

Stéphane Kouakou

 

-Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici