unite.ci : Dr Gustave Aboua, à l’occasion de la sortie de la danse N’déï à Agbaou, village de la commune d’Akoupé, est allé mettre en mission les populations de paix et de développement.   

Côte d’Ivoire-Région de la Mé / Dr Gustave Aboua, cadre Rhdp, appelle ses parents d’Agbaou à l’union et la cohésion pour le développement

Se mettre en alliage avec sa culture et y ajouter l’actualité, est l’action que même le directeur général du Développement durable, Dr Gustave Aboua. Le dimanche10 janvier 2021, le Fonds des fils et des filles pour le développement durable d’Agbaoua (Fddd), qui l’a choisi en qualité de parrain, a organisé la cérémonie de vernissage de la danse N’déï.

Elle est une œuvre artistique mise à la disposition du peuple Akyé par leurs ancêtres. A la place publique du village d’Agbaou, les nouvelles générations ont pu voir les prémices de cette résurection, dont leurs parents ont tant parlé. Pour inviter ses parents à s’approprier cette danse et à œuvrer pour la cohésion sociale et la paix. Dr Gustave Aboua, parrain, a fait savoir : « Je mets en mission les femmes d’Agbaou pour rétablir la cohésion sociale et la paix et le développement, tant prôné par le chef de l’Etat. Parce qu’Agbaou a connu un moment de turbulence certes, mais il faut savoir que la paix est l’épicentre de tout développement ».

Vêtues d’ensemble pagne de circonstance, les exécutantes ont présenté aux populations de cette bourgade, ce qui était l’un des pans des danses de réjouissance, les temps antérieurs. C’est tout un paysage marqué par de nombreuses scènes. De la guérison d’un enfant malade par des pratiques de la médecine traditionnelle, à l’arrivée de la reine mère de la communauté, en passant par des démonstrations de bravoure de guerriers et en attérissant aux pas de réjouissances des femmes.

Les prestations de Marius Séka, l’un des dinosaures de musique Akyé, membre d’Ahiwo orchestra et du jeune prodige Ayouwo Junior, ont agrémenté cette cérémonie. Marie Api Kopoin, la présidente de la danse s’est dit satisfaite de cette cérémonie qui a refusé du monde et qui signe le retour de cette activité culturelle de ses ancêtres.

Clément Koffi

 

Laisser un commentaire