Région de la Mé : Actions de solidarité à la fête traditionnelle à Agbaou/ Le Cesec Dr Gustave Aboua exhorte les femmes à la cohésion et la paix

0
13

unite.ci : Adepte du mot d’ordre du président de la République, Alassane Ouattara, le conseiller économique social environnemental et culturel (Cesec), Dr Gustave Aboua, exhorte le femmes à la cohésion et la paix.

Région de la Mé : Actions de solidarité à la fête traditionnelle à Agbaou/ Le Cesec Dr Gustave Aboua exhorte les femmes à la cohésion et la paix

Le 10 janvier 2021, a eu lieu à Agbaou (commune d’Akoupé), la sortie de la danse N’déï. En cette occasion, le parrain de cette activité culturelle, Dr Gustave Aboua, a mis les femmes en mission, en les exhortant à épouser les idéaux de paix et de cohésion sociale. Organisée par le Fonds des fils et des filles pour le développement durable d’Agbaoua (Fddd), la présentation de cette danse héritée des ancêtres, a permis d’actionner un levier. Celui de la sensibilisation à la cohésion et la paix, en passant par le canal culturel. C’est ce qu’a démontré le parrain. En orientant son regard vers les exécutantes de ce pan de l’art, Il signifie que le vœux cher au chef de l’Etat, de faire de la Côte d’Ivoire un havre de paix, est possible. « Je mets en mission les femmes d’Agbaou, dira-t-il, pour rétablir la cohésion sociale et la paix et le développement, tant prônés par le chef de l’Etat. Agbaou a connu un moment de turbulence certes, mais il faut savoir que la paix est l’épicentre de tout développement ». Les danseuses, dans leurs vêtements de circonstance, ont certes présenté aux populations de ce gros village, cette danse de réjouissance ; mais, elles ont émis à travers Marie Api Kopoin, la présidente de la danse, le vœux de propager les idéaux de fraternité et de paix, pouvant conduire la région de la Mé au développement. L’exécution de la danse N’déï se fait autour d’un assemblage des faits de la vie quotidienne du peuple Akyé. Ce sont : une scène pour la guérison d’un enfant malade à travers la médecine traditionnelle, l’arrivée de la reine mère de la communauté, ainsi que des démonstrations de bravoure de guerriers et des pas de réjouissances des femmes. Pour donner du jus à cete nouvelle arrivée, les chanteurs Marius Séka, membre d’Ahiwo orchestra et le jeune prodige Ayouwo Junior, ont fait montre de leur talent.

 

Laisser un commentaire