Côte d’Ivoire : Secteur de l’auto-école et du permis de conduire/ Le ministre des transports veut imposer l’ordre dans le transport

- Advertisement -




unite.ci : « Nous avons décidé que cette année 2021 sera l’année où on devra inverser considérablement la courbe. À la fin de cette année, on ne devrait pas avoir près de 1 400 morts. À la fin de cette année, on ne devrait pas avoir 12 000 accidents. » a déclaré le ministre des transports le lundi 25 lors d’un entretien avec les responsables des auto-écoles à son cabinet à Abidjan-Plateau.

Selon Amadou Koné, pour joindre l’acte à la parole, un travail d’aménagement a débuté par la suspension des inspecteurs des examens de conduite pour une semaine. Et cela « le temps de mettre en place un dispositif un peu plus crédible avec un personnel qui va être formé à partir de demain pour faire en sorte que les examens soient sincères. » a-t-il justifié.
Il a tenu à rassurer les responsables des auto-écoles en ce qui concerne les examens de conduite. « vous n’avez pas à vous inquiéter en ce qui concerne les examens. Ils vont reprendre la semaine prochaine. » a laissé entendre Amadou Koné.

Il a par ailleurs annoncé l’accélération des réformes engagées dans le secteur des auto-écoles lors d’un atelier avec les premiers responsables du secteur. Selon le ministre des transports, l’objectif n’est pas de mettre les gens à la rue. Mais de faire en sorte que les autos-écoles soient mis à niveau qui est nécessaire. « Parce qu’à l’achèvement de la réforme de l’examen du permis de conduire, on va passer à la dématérialisation de l’examen théorique où il n’y aura plus d’inspecteurs. » a-t-il expliqué. À en croire le ministre Amadou Koné, ce travail est en cours et très bien avancé. Quant au logiciel qui sera utilisé dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, « il est prêt. Nous sommes au stade d’acquisition des équipements informatiques. Et nous allons au niveau des autos-écoles travailler à accompagner pour que les formations soient adaptées aux examens théoriques qui vont se faire désormais d’ici la fin de l’année lorsque tout le dispositif sera mis en place. » a assuré le ministre des transports.

Le ministre Amadou Koné a expliqué par la suite le bien-fondé de ces réformes. Selon ses explications la fraude, la corruption et facilité lors des examens ont occasionné de nombreux accidents sur nos routes et ce sont des pertes aussi en termes économiques. « L’année dernière, ce sont à peu près 12 000 accidents qui ont eu lieu, près d’un millier d’accidents graves avec plus de 1 400 décès sur nos routes et de nombreux blessés. C’est aussi en terme économique, des pertes importantes pour l’économie nationale, des pertes importantes pour les entreprises de transport, des pertes en vies humaines. » a-t-il déploré. Avant d’ajouter qu’il « faut que tout cela s’arrête et qu’on mette de l’ordre et qu’on ne continue pas d’endeuiller les familles sur les routes. »

Le porte-parole des responsables d’auto-école, Lamine Cissé a salué l’action du gouvernement et a dit sa volonté à accompagner le ministre des transports dans cette vision.

ND/ CK.




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments