Côte d’Ivoire : Transport urbain/ 173 radars pour détecter les mauvais conducteurs

- Advertisement -




unite.ci : Cent soixante-treize (173) radars ultramodernes seront installés en 2022 dans le grand Abidjan pour la mise en œuvre du système de transport intelligent (STI) avec la vidéo-verbalisation, a annoncé, lundi 10 mai 2021, à Abidjan, le directeur général de Quipux Afrique et du Centre de gestion intégrée, Ibrahima Koné lors d’une rencontre avec la presse.

M. a précisé que sur les 173 appareils, 40 seront des radars pédagogiques pour alerter les usagers en cas de vitesse. La police spéciale de la sécurité routière (PSSR) sera dotée de véhicules qui embarquent des radars et d’équipement pour les barrages intelligents.

En prélude à la mise en œuvre effective de la vidéo-verbalisation, une phase test de notification par SMS des contrevenants au Code de la route a démarré depuis le 06 mai 2021. Celle-ci concerne les infractions dues à l’excès de vitesse, le non-respect des feux tricolores et le défaut d’autorisation de transport.

Plusieurs axes routiers sont concernés par cette phase d’expérimentation. Ce sont, le Boulevard de la Paix Plateau (Carena), le Boulevard de France, le Boulevard C2 Cocody-Plateau, Boulevard Valery Giscard d’Estaing, le Boulevard de l’aéroport, la voie express Adjamé Yopougon, l’autoroute Abidjan- Bassam et le Boulevard lagunaire.

Cette phase pilote, visant 1,3 million d’infractions et 250.000 contrevenants s’étendra sur trois ou quatre mois. Depuis le lancement dudit projet test le 06 mai, environ 30% des infractions ont été déjà couvertes.

A en croire, le DG de Quipux, l’objectif de cette phase était de s’assurer de l’opérationnalité des outils, de collecter des données liées au trafic et de définir les indicateurs nécessaires à l’élaboration ultérieure du modèle économique et financier nécessaire à la mise en œuvre effective de la phase d’extension du projet.

Le mercredi 03 février 2021, le Conseil des ministres a adopté un décret portant approbation de la convention de concession pour la conception, le financement, la mise en place, l’exploitation et la maintenance d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités des transports routiers en Côte d’Ivoire, d’un système de transport intelligent et d’une fourrière administrative.

Cette convention signée entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la société Quipux Afrique S.A porte, plus précisément, sur la mise en œuvre d’un système de gestion électronique des infractions au code de la route prévu pour se déployer dans le grand Abidjan ainsi que dans certaines villes de l’intérieur.

Paul Arnaud , info : bsp/ask

 




DERNIERES NOUVELLES

Related news

- Advertisement -
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments