unite.ci, Abidjan le 18 décembre 2020 :Une importante rencontre ,entre le préfet du département de Zouan-hounien, Angorachi Noël, et le général de police, Krouma Mamadou, a eu lieu à la résidence de l’officier supérieur lui-même , le samedi 05 décembre 2020 , entre 18 heures et 20 heures.

Côte D’Ivoire : Vétusté des infrastructures/ Le préfet de Zouan-hounien (en tricot rayé) Angorachi Noël : ” le plan directeur de la ville sera revu”

C’était en prélude aux obsèques, du Sergent chef de police, Konan Kouamé Antoine, dont le décès tragique, est survenu à l’hôpital Général de Zouan-hounien, après avoir fait un accident avec la moto de service, le 04 décembre 2020.

 

Il faut dire que le préfet, ce jour là, venait présenter ses condoléances, au général Krouma, présent dans sa ville natale depuis quelques jours. Rappelons que, ce haut gradé de la police, en ce moment précis  représentait le premier patron de la police nationale.  Voilà pourquoi toute prise de décision pour ce qui suivra, après le décès de l’agent du nouveau commissariat de Zouan-hounien, devait passer par lui.

 

Notons aussi qu’à part cela, le général Krouma Mamadou, est natif de la localité, c’est une logique qu’il soit impliqué dans toute démarche en pareille circonstance. Aussi, en tant que l’un des cadres très proche des populations, est-il beaucoup impliqué dans le bon fonctionnement des rapports sociaux.

 

A cette rencontre, étaient présents le commissaire Kra, de Zouan-hounien, le secrétaire général de préfecture, Touré Seydou, accompagnés de quelques agents de police. Sans oublier qu’au cours des échanges, le gouverneur a déploré les circonstances du décès, à l’hôpital de ce fonctionnaire nouvellement affecté dans cette ville.

 

Les informations reçues de ses collègues, qui étaient à ses cheveux, avant qu’il ne perde la vie, révélait ceci : ” quoique, blessé, le sergent chef était bien animé, quand il a été conduit à l’hôpital, après avoir été projeté sur un camion, en stationnement, sur la voie qui mène à la gendarmerie. Il voulait éviter, une crevasse sur la voie et le pire est arrivé. Il est mort par hémorragie interne.”

 

Toute chose qui a indigné le préfet, c’est le fait que l’agent accidenté , n’ait reçu aucun soin qui allait permettre de déceler une hémorragie interne. ” Le sergent chef a eu l’accident  au environ de19 heures et est mort à 21 heures” a précisé le commissaire Kra.

 

Incompétence du médecin où fatalité ?

On retiendra tout de même que , l’hôpital général de Zouan-hounien, a un plateau technique vétuste. Un hôpital sans ambiance, sans radiologie, sans bloc opératoire , pas de groupe électrogène. En cas de coupure d’électricité, c’est le noir total. Autant de besoins qui ont fait dire au représentant de l’État, l’hôpital de Zouan-hounien , n’est pas digne d’un chef lieu de département.

 

C’était aussi le lieu, pour le gouverneur de prendre à témoin, le général Krouma Mamadou, pour interpeller les décideurs sur les nombreux problèmes de la cité elle-même, liés à la déterioration où au manque de plusieurs infrastructures.

 

La voirie, elle même est très dégradée, etcause de nombreux accidents. Au moment où nous mettons sous presse, une compagnie de transport de la place venait d’assister, le matin, à l’accident d’un ses cars. L’engin s’est retrouvé dans un ravin, avec ses passagers à bord, à la sortie de Zouan-hounien, sur la route de Danané, a cause de l’état de la route. Heureusement, il y a pas eu de mort, mais des blessés, dont des cas graves.

 

Un autre problème, la desserte d’eau potable ,a pris un sérieux coup, avec l’agrandissement de la ville. Les populations, ne savent à quel saint se vouer devant les coupures entempestives d’eau dans les robinets.

 

A cela s’ajoute le délestage, dû à la sous-tension dans tout Zouan-hounien.  Bref, devant toutes ses difficultes dans un département, où est implantée la mine d’or la plus importante de la Côte d’Ivoire, on est tenté de se demander ce qui ne vas pas . Pour le préfet, il faut changer le plan directeur de la ville, avec lui les textes liés à l’impact écologique, relatif à la construction de la mine d’or d’Ity.

 

Pour sa part le général Krouma Mamadou, ne désespère pas, sachant compter sur l’union des cadres et les fils de Zouan-hounien, condamnés à s’entendre autour du développement de leur département cher à eux tous.

 

DIOMANDE YOU,Correspondant

Laisser un commentaire