Education aux médias sociaux: Des Jeunes d’Adzopé formés en numérique

La Société Civile d'Adzopé formés au numérique grâce à EDHL au sein du centre culturel

0
77

” Éduquer les jeunes sur l’utilisation saine et la promotion de l’hygiène numérique “

Samedi 22 Décembre 2020, c’est plus de 30 jeunes issues de la société civile d’Adzopé qui ont été formés en Leadership et Cybersécurité.

Formation EDHL Adzopé
Les Jeunes de la société civile d’Adzopé formés en Numérique

Cette formation initiée par l’Ecole des Droits de l’Homme et du Leadership (EDHL) est un projet de sensibilisation,de promotion et formation sur les dangers liés à l’utilisation d’internet et aux réseaux sociaux soutenu par l’ambassade des USA Abidjan.

M. Issoumaila Touré, Juriste,Consultant en Droits de l’homme, Promoteur et manager général du dit projet dénommé « Kids in action » ou « Les jeunes en Action » a souligné qu’il était important de former, d’encadrer et sensibiliser la jeunesse de Cote d’Ivoire sur les questions de droits de l’homme, leadership mais aussi de leur apprendre l’outil informatique qui offre de nombreuses opportunités.

“Le développement technologique s’accompagne d’une montée en puissance de la cybercriminalité en Côte d’Ivoire où l’on a enregistrée une hausse significative des plaintes de victimes du fléau.”

FormationKids In Action Adzopé
Les jeunes d’Adzopé formés en numérique.

Rappelons que les pertes de la cybercriminalité s’élèvent à près de cinq milliards de FCFA sur 3000 cas déclarés en 2018 et ce nombre prend une proportion alarmante grâce au phénomène appelé “broutage” auquel s’en donnent de nombreux jeunes en Côte d’Ivoire.

Face à cette menace, les Leaders de EDHL sont montés au créneau pour tirer la sonnette d’alarme surtout à l’approche de l’élection présidentielle en Cote d’Ivoire  ou les réseaux sociaux deviennent des endroits d’incitation à la haine ou de la violence .

Selon Kouabenan Bah, Informaticien et formateur à « Kids in action » internet regorge de nombreuses opportunités parfois méconnues du grand public à cause de sa mauvaise utilisation. C’est pourquoi il est important de former la jeunesse ivoirienne afin de les amener  à utiliser les nouvelles technologies d’informations et de communication de manière adéquate.

Il poursuit en indiquant qu’il faut l’implication de toutes couches sociales en vue de soutenir une telle initiative ce qui permettrait aux jeunes d’éviter de se livrer aux mauvaises pratiques sur internet car les mauvaises traces laissées pourraient freiner leur avenir plus tard.

Cette étape d’Adzopé est la 9 ème d’une tournée nationale que s’est donnée l’Ecole des droit de l’Homme et du Leadership pour faire juguler la cybercriminalité en Afrique et singulièrement en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire