unite.ci, Abidjan le 04 janvier 2021 : Noël fête des enfants depuis des lustres est devenue depuis quelques années aussi une fête des politiques.

Comme chaque année à l’orée des fêtes de fin d’année et principalement de la Noël ou la Nativité du Christ, nombreuses sont les associations et autres œuvres caritatives qui foisonnent pour offrir un spécial arbre de Noël aux tout-petits. Et ce, à qui mieux mieux.A ce ballet féerique et festif s’invitent les hommes politiques.

Côte d’Ivoire : Célébrations tous azimuts de la Noël / Quand les enfants servent d’instruments de propagande pour les politiques

Ils profitent de cet évènement pour faire des promesses parfois de rêve à leurs potentiels électeurs.

Dans chaque ville des cadres, élus se signalent en offrant un arbre de Noël garni de jouets aux enfants de leurs circonscriptions. Et ce n’est pas sans intentions bien intéressées.

Des actions sociales dans le district Autonome d’Abidjan menées par les autorités au nom du président, en passant par des arbres de Noël inoubliable de 500 enfants à Marcory, Noël de rêve de 450 enfants à Grand-Bassam,1500 enfants comblés dans cinq localités d’Abidjan. Dans une ville, l’on apprend par le biais d’un matraquage médiatique qu’un Président de conseil régional donne le sourire à 120 enfants en situation d’handicap et ailleurs, des maires aux côtés des démunis barrent la une de certains magazines sous l’œil ravi des donateurs aux desseins inavoués.

Les 3/4 des associations caritatives sont liées à des mouvements religieux qui sont eux-mêmes parrainés la plupart du temps par des politiques qui profitent de ces occasions pour distribuer les dons recueillis. Ainsi, à l’occasion de la fête de Noël, la mairie de Cocody s’est associée à l’Eglise Saint Jean de Cocody pour venir en aide à 2000 familles démunies. Les exemples sont légion.

 

Noël vue comme l’une des fêtes les plus importantes de la planète, tous les prétendants aux postes politiques ou électifs ne lésinent pas sur les moyens pour en profiter au maximum afin de vendre leurs images à leurs potentiels électeurs ou décideurs.

Dans ce contexte, les enfants considérés comme les bénéficiaires se retrouvent comme des instruments de propagande et des faire-valoir. Au moyen de jouets et de cadeaux divers qui, d’ailleurs ne durent que le temps d’un feu de paille.

 

Delphine BONGO

 

Laisser un commentaire