Côte d’Ivoire -Man/ Lutte contre la COVID-19/ Likoleh-CI sensibilise dans les zones rurales.

0
109
-Publicité-

unite.ci, Abidjan le 5 juin 2020 : L’ONG Likoleh-CI est engagée depuis près de deux mois, dans la sensibilisation contre la COVID-19, dans le département de Man, surtout dans les sous-préfectures et villages.

Ce mercredi 03 juin 2020, l’équipe de Likoleh-CI, s’est rendue dans la sous-préfecture de Ziogouiné, où le sous-préfect s’est ajouté à elle pour appeler les populations à la vigilance même si le gouvernement a levé certaines mesures barrières. C’est le complexe de loisir et hôtelier de Ziogouiné, qui été choisi pour l’échange avec les chefs et les leaders communautaires.

Conjointement , une partie de l’équipe de Likoleh-CI s’est détachée ,afin de sillonner toute la sous-préfecture, munie de mégaphone et parlant en patois et en français , ont appelé les uns et les autres au respecte stricte des mesures de distanciation, précisément dans le marché et dans les bistrots, de port cache-nez, de lavage de mains.

Aux tenanciers de boutiques , elle a rappelé la nécessité d’un dispositif de lavage de mains. Sans oublier que ceux-ci ont été invités à porter quotidiennement leur bavette.  Pendant ce temps sous le préau du complexe de loisir et hôtelier, les chefs de village et leaders communautaires étaient instruits sur les dangers du coronavirus, et mis en mission , afin qu’ils emment les populations à être disciplinés face à la pandémie.

De concert avec le coordonnateur adjoint de l’ONG , Kindo Ousseny, le sous-préfect de Ziogouiné, a rappelé aux uns et aux autres , que la levée du couvre feu, la levée de certaines mesures, n’est pas synonyme de fin de la pandémie. ” C’est maintenant qu’il faut être plus vigilant, parce que des cas ont été déclarés tout près de vous ici.” a rappelé Kindo. ” Si l’ONG , s’est déplacée jusqu’ici pour vous sensibiliser, et vous apporter des kits sanitaires c’est que l’heure est grave. Les chiffres au niveau national sont inquiétants. Moi même je vais vous aider à mener la sensibilisation auprès de vos concitoyens. ” s’est engagé N’Guessan Loukou Dieudonné, sous-prefet de Ziogouiné.

Pour sa part , Martin Tiemoko Bih , coordonnateur de L’ONG Likoleh-CI, a d’abord rendu hommage à leur partenaire principal, OSIWA. Partenaire très préoccupé par la santé des Ivoiriens et qui a répondu à l’appel de l’ONG.
“Depuis déjà deux mois, nous avons apporté notre contribution dans la riposte contre ce tueur silencieux. Ce sont plusieurs sous-préfectures et villages, du département de Man et environ, qui ont bénéficié des kits sanitaires de notre part, en plus de la sensibilisation des masses. Notamment Gouekangouiné , Podiagouiné, Gongouiné …etc,  Il faut que je précise, j’ai aussi eu le soutien de la Plate forme des hommes de médias pour la lutte contre la COVID-19. ” a-t-il dit avant de continuer .  ” Ces messieurs et dames ont estimé que ma lutte est noble. Voilà pourquoi à chaque étape de ma tournée, quelques uns d’entre eux m’accompagnent ,en s’impliquant à fond dans la sensibilisation. ” a reconnu Martin Tiemoko Bih . Le coordonnateur de cette ONG, qui a promis continuer ce combat jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

DIOMANDÉ YOU, correspondant

 

 

 

unite.ci, Abidjan le 5 juin 2020 : L’ONG Likoleh-CI est engagée depuis près de deux mois, dans la sensibilisation contre la COVID-19, dans le département de Man, surtout dans les sous-préfectures et villages.

Ce mercredi 03 juin 2020, l’équipe de Likoleh-CI, s’est rendue dans la sous-préfecture de Ziogouiné, où le sous-préfect s’est ajouté à elle pour appeler les populations à la vigilance même si le gouvernement a levé certaines mesures barrières. C’est le complexe de loisir et hôtelier de Ziogouiné, qui été choisi pour l’échange avec les chefs et les leaders communautaires.

Conjointement , une partie de l’équipe de Likoleh-CI s’est détachée ,afin de sillonner toute la sous-préfecture, munie de mégaphone et parlant en patois et en français , ont appelé les uns et les autres au respecte stricte des mesures de distanciation, précisément dans le marché et dans les bistrots, de port cache-nez, de lavage de mains.

Aux tenanciers de boutiques , elle a rappelé la nécessité d’un dispositif de lavage de mains. Sans oublier que ceux-ci ont été invités à porter quotidiennement leur bavette.  Pendant ce temps sous le préau du complexe de loisir et hôtelier, les chefs de village et leaders communautaires étaient instruits sur les dangers du coronavirus, et mis en mission , afin qu’ils emment les populations à être disciplinés face à la pandémie.

De concert avec le coordonnateur adjoint de l’ONG , Kindo Ousseny, le sous-préfect de Ziogouiné, a rappelé aux uns et aux autres , que la levée du couvre feu, la levée de certaines mesures, n’est pas synonyme de fin de la pandémie. ” C’est maintenant qu’il faut être plus vigilant, parce que des cas ont été déclarés tout près de vous ici.” a rappelé Kindo. ” Si l’ONG , s’est déplacée jusqu’ici pour vous sensibiliser, et vous apporter des kits sanitaires c’est que l’heure est grave. Les chiffres au niveau national sont inquiétants. Moi même je vais vous aider à mener la sensibilisation auprès de vos concitoyens. ” s’est engagé N’Guessan Loukou Dieudonné, sous-prefet de Ziogouiné.

Pour sa part , Martin Tiemoko Bih , coordonnateur de L’ONG Likoleh-CI, a d’abord rendu hommage à leur partenaire principal, OSIWA. Partenaire très préoccupé par la santé des Ivoiriens et qui a répondu à l’appel de l’ONG.
“Depuis déjà deux mois, nous avons apporté notre contribution dans la riposte contre ce tueur silencieux. Ce sont plusieurs sous-préfectures et villages, du département de Man et environ, qui ont bénéficié des kits sanitaires de notre part, en plus de la sensibilisation des masses. Notamment Gouekangouiné , Podiagouiné, Gongouiné …etc,  Il faut que je précise, j’ai aussi eu le soutien de la Plate forme des hommes de médias pour la lutte contre la COVID-19. ” a-t-il dit avant de continuer .  ” Ces messieurs et dames ont estimé que ma lutte est noble. Voilà pourquoi à chaque étape de ma tournée, quelques uns d’entre eux m’accompagnent ,en s’impliquant à fond dans la sensibilisation. ” a reconnu Martin Tiemoko Bih . Le coordonnateur de cette ONG, qui a promis continuer ce combat jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

DIOMANDÉ YOU, correspondant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Publicité-

Laisser un commentaire