unite.ci, Bouaké le 18 décembre 2020 : Peiné de voir les veuves et orphelins de sa communauté sans soutien,  Marcel Dieto Kouamé cadre et président de l’association ” agir pour le gblo” de Diabo a démontré sa peine en offrant des présent aux plus démunis. 

Ce vendredi 18 Décembre 2020 à été un bonheur et une joie immense pour les sans voix de Diabo du fait qu’ils ont bénéficié d’un important dons en vivre et non vivre pour commémorer les fêtes de fin d’année.

 

Dans sa démarche de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales Marcel Diéto Kouamé a déclaré :<< cette cérémonie tient son sens dans le partage et dans l’amour du prochain.  En effet,  je suis rempli de tristesse et d’engoisse en voyant ces mamans veuves et ces orphelins aussi malheureux. Rien que de penser que pendant ces fêtes de fin d’année beaucoup d’entre eux n’auront rien comme vêtement et jouet etc.  cela me peine. Ainsi en les venant en aide c’est une façon pour moi de partager le peu de moyen que Dieu m’a donné avec mes proches >>.

Je suis heureux de voire ces mamans émues car les chants qu’elles fredonnent traduisent leurs joies et allégresse et c’est ça l’objectif que vise notre association. J’exhorte tous les cadres de notre belle cité à apporter leurs pierres à l’édifice c’est en cela que nous parviendrons à rehausser la notoriété de la ville, à t’il ainsi déclaré.

C’est au total 170 enfants orphelins et 80 femmes veuves qui ont bénéficié de ces présents. Aussi faut il noter que 20 sceaux de peinture ont été offert au lycée municipal de Diabo pour repeindre les bâtiments de l’école.

CÔTE D’IVOIRE : REMETTANT DES DONS AUX ORPHELINS ET AUX VEUVES DE DIABO ET LANGUIBONOU / MARCEL DIÉTO KOUAME DEPUIS DIABO S’INSURGE CONTRE LES INÉGALITÉS SOCIALES :

C’est l’occasion pour nanan Bathey Thomas, chef Canton de Diabo de témoigner sa gratitude et sa joie vis à vis de l’association agir pour le gblo pour cet acte noble. C’est ainsi qu’il a déclaré : << je suis tellement content que les mots sont insuffisants pour témoigner ma gratitude envers le président Marcel Diéto et son association pour cet acte d’amour pur. En effet, aujourd’hui ces femmes et enfants ont retrouvé le sourire depuis la perte de leurs êtres chères. Je lance un appel à tous les cadres d’en faire autant afin que ces femmes et enfants ne soient pas laisser à leurs sorts >>.

 

Quant aux bénéficiaires ils ont exprimé leurs joies par des chants et des cries de joie car selon elles Dieu les envoyé un sauveur.

 

Stéphane  kouakou Correspondant à Bouaké

 

Laisser un commentaire