unite.ci, Abidjan le 18 décembre 2020 :Les frais d’inscription concernant les inscriptions à l’école primaire et préscolaire, font couler beaucoup d’encre et de salive, ces jours-ci , dans la cuvette manoise. 

Ces frais annexes, sont-ils réellement trop élévés ? Vrai ou faux ? Une chose est certaine, c’est que les récupérations et les colportages de fausses rumeurs vont bon train.

 

En effet, certains commentaires, très révoltants à la limite , mais infondés en réalité, se repandaient comme une trainée de poudre. Le tout soutenu par les réseaux sociaux, où des cibergs activistes verreux se plaisaient à étaler autres choses que des informations objectives.

 

C’est à cette realité, que fait face, ces deux représentants de madame la ministre Kandia Camara. Qui en veut à ces acteurs de l’école ?

Pour ces inspecteurs, rencontrés ce mercredi vendredi 11 décembre 2020, dans leur bureau du quartier SARI, il faut plutôt dépasser ce qu’ils qualifient de” préjugés “, et songer à éclairer l’opinion sur le processus  d’inscriptions au primaire et au préscolaire. Recadrage qui leur a permis d’expliquer , de manière détaillée , compartiment par compartiment, besoin par besoin, la somme que chaque parent d’élève doit payer comme frais d’inscription.

 

“Tout cela tourne autour de 1500 francs CFA. Pour toutes les classes intermédiaires du primaire, allant du CP1 au CM1. Pour le CM2, il y a les frais d’examen qui s’ajoutent.” a fait savoir, Jean Frédéric Téré. L’inspecteur dont la circonscription est devenue aujourd’hui Man Libreville.

 

Dans la même veine, l’IEP Man 1, devenue aujourd’hui Man-Koko, a pour sa part, donné des précisions sur le rôle des COGES, dans les écoles primaires. ” Les COGES sont gérés de manière autonome par les parents d’élèves. Cependant, nous veillons afin que les frais de COGES soient raisonnables” s’est exprimé Ousmane Coulibaly, inspecteur du primaire Man-Koko.

 

Avant que son homologue de Man Libreville ajoute:” Les frais COGES n’excèdent pas 3000 francs CFA. Toutes ces polémiques autour de ces frais, sont suscitées par un manque de communication” a-t-il rappelé.

 

Faut-il le signifier, nombreux sont les parents d’élèves qui brillent par leur absence aux réunions de bilan COGES, où ne répondent pas le plus souvent aux convocations, quand il s’agit de leur rendre compte des décisions de l’IEP.

 

Sinon en réalité, les autres frais ,d’inscription et autres, à part celui du COGES , se répartissent entre les activités de la vie scolaire , et les copies des évaluations , à en croire Jean Frédéric Téré. Chef d’une circonscription qui compte 75 écoles.

” Aujourd’hui , aucune école ne doit excéder , tout frais confondu, 6500 f pour le CM2 ,et 4500 f pour les classes intermédiaires” a prévenu, l’inspecteur Ousmane Coulibaly.

 

Nous espérons que toutes ces précisions, parviendront aux parents d’élèves, qui depuis quelques semaines ne savent, qui ils faut écouter pour être situer.

 

Axel Gonkanou, Correspondant

 

Laisser un commentaire